05 avril 2013

La feuille flétrie - Élisa MERCŒUR

La feuille flétrie   Pourquoi tomber déjà, feuille jaune et flétrie ? J'aimais ton doux aspect dans ce triste vallon. Un printemps, un été furent toute ta vie, Et tu vas sommeiller sur le pâle gazon.   Pauvre feuille ! il n'est plus, le temps où ta verdure Ombrageait le rameau dépouillé maintenant. Si fraîche au mois de mai, faut-il que la froidure Te laisse à peine encore un incertain moment !   L'hiver, saison des nuits, s'avance et décolore Ce qui servait d'asile aux habitants des cieux. Tu meurs ! un... [Lire la suite]

28 octobre 2012

Plaintive tourterelle - Théophile Gautier

Plaintive tourterelle   Plaintive tourterelle, Qui roucoules toujours, Veux-tu prêter ton aile Pour servir mes amours !   Comme toi, pauvre amante, Bien loin de mon ramier Je pleure et me lamente Sans pouvoir l'oublier.   Vole, et que ton pied rose Sur l'arbre ou sur la tour Jamais ne se repose, Car je languis d'amour ;   Evite, ô ma colombe, La halte des palmiers Et tous les toits où tombe La neige des ramiers.   Va droit sur sa fenêtre, Près du palais du roi, Donne-lui cette lettre ... [Lire la suite]
29 mai 2012

Les sirènes - Albert Samain

Les sirènes   Les Sirènes chantaient... Là-bas, vers les îlots, Une harpe d'amour soupirait, infinie ; Les flots voluptueux ruisselaient d'harmonie Et des larmes montaient aux yeux des matelots.   Les Sirènes chantaient... Là-bas, vers les rochers, Une haleine de fleurs alanguissait les voiles ; Et le ciel reflété dans les flots pleins d'étoiles Versait tout son azur en l'âme des nochers,   Les Sirènes chantaient... Plus tendres à présent, Leurs voix d'amour pleuraient des larmes dans la brise, Et c'était... [Lire la suite]
03 mai 2012

Corps et âmes - René-François Sully Prudhomme

Corps et âmes   Heureuses les lèvres de chair ! Leurs baisers se peuvent répondre ; Et les poitrines pleines d'air ! Leurs soupirs se peuvent confondre.   Heureux les cœurs, les cœurs de sang ! Leurs battements peuvent s'entendre ; Et les bras ! Ils peuvent se tendre, Se posséder en s'enlaçant.   Heureux aussi les doigts ! Ils touchent ; Les yeux ! Ils voient. Heureux les corps ! Ils ont la paix quand ils se couchent, Et le néant quand ils sont morts.   Mais, oh ! Bien à plaindre les âmes ! Elles... [Lire la suite]
23 février 2012

Mille baisers perdus, mille et mille faveurs - Agrippa d'Aubigné

Mille baisers perdus, mille et mille faveurs   Mille baisers perdus, mille et mille faveurs, Sont autant de bourreaux de ma triste pensée, Rien ne la rend malade et ne l'a offensée Que le sucre, le ris, le miel et les douceurs.   Mon cœur est donc contraire à tous les autres cœurs, Mon penser est bizarre et mon âme insensée Qui fait présente encor' une chose passée, Crevant de désespoir le fiel de mes douleurs.   Rien n'est le destructeur de ma pauvre espérance Que le passé présent, ô dure souvenance Qui... [Lire la suite]
15 janvier 2012

Que nous sommes encor heureux et fiers de vivre - Émile Verhaeren

Que nous sommes encor heureux et fiers de vivre   Que nous sommes encor heureux et fiers de vivre Quand le moindre rayon entr'aperçu là-haut Illumine un instant les pauvres fleurs de givre Que le gel dur et fin grava sur nos carreaux.   L'élan bondit en nous et l'espoir nous emporte, Et notre vieux jardin nous apparaît encor Malgré ses longs chemins jonchés de branches mortes Vivant et pur et clair et plein de lueurs d'or.   Je ne sais quoi de lumineux et d'intrépide Se glisse en notre sang et nous... [Lire la suite]

30 octobre 2011

Pensées des Morts - Alphonse de Lamartine [VI]

Pensées des Morts   Du moins si leur voix si pure Est trop vague pour nos sens, Leur âme en secret murmure De plus intimes accents ; Au fond des cœurs qui sommeillent, Leurs souvenirs qui s’éveillent Se pressent de tous côtés, Comme d’arides feuillages Que rapportent les orages Au tronc qui les a portés !   C’est une mère ravie À ses enfants dispersés, Qui leur tend de l’autre vie Ces bras qui les ont bercés ; Des baisers sont sur sa bouche, Sur ce sein qui fut leur couche Son cœur les rappelle à soi ; ... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
09 mai 2011

Citation à penser

Tes baisers sont pointusComme un accent aigu.Léo FÉRRÉ[Jolie môme]
Posté par muze15 à 05:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 mai 2011

Au printemps - Jacques Brel

Au printemps   Au printemps au printemps Et mon cœur et ton cœur Sont repeints au vin blanc Au printemps au printemps Les amants vont prier Notre-Dame du bon temps Au printemps Pour une fleur un sourire un serment Pour l'ombre d'un regard en riant   Toutes les filles Vous donneront leurs baisers Puis tous leurs espoirs Vois tous ces cœurs Comme des artichauts Qui s'effeuillent en battant Pour s'offrir aux badauds Vois tous ces cœurs Comme de gentils mégots Qui s'enflamment en riant Pour les filles du... [Lire la suite]
21 février 2011

Sonnet XVIII - Louise Labé

@font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } XVIII Embrasse-moi, embrasse-moi encore et encore : donne m'en un de tes plus savoureux, Donne m'en un de tes plus amoureux : je t'en rendrai quatre plus chauds que braise. Las, te plains-tu ?... [Lire la suite]