ca_passe_comme_ca&art3&2009-06-27img1

 

27 Juin 1858

Pour mettre fin à la seconde guerre de l’Opium, le gouvernement chinois des Qing est obligé de signer le traité de Tianjin (Chine) avec la France, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et la Russie. Le conflit avait été déclenché par le Royaume-Uni et la France, qui avaient envoyé des troupes sous prétexte de protéger leurs commerçants. Par ce traité, la Chine ouvre onze nouveaux ports au commerce étranger. Par ailleurs, elle s’engage à instaurer de meilleures relations diplomatiques avec les Occidentaux, à légaliser le commerce de l’opium, à diminuer les tarifs douaniers à l’intérieur du pays, à accepter l’installation de légations étrangères et, enfin, à autoriser la mise ne place de missions catholiques. Toutefois, le gouvernement impérial n’appliquera pas tout de suite ces clauses, relançant les hostilités jusqu’en 1860.

 

be081810_lores