Côte d'azur, quand tu nous tiens…

Le long d'une côte rocheuse et découpée, les routes en corniche surplombent le bleu profond de la Méditerranée. Célébrée par les peintres, la lumière pare la nature de grâces éblouissantes, enbrase les rochers de porphyre rouge de l'Esterel, dessine les bois sombres du massif des Maures, révèle la beauté des sanctuaires botaniques et marins des îles d'Hyères et des jardins paradisiaques de Menton. Le Cap Ferrat ou le Cap d'Antibes, les rades de Toulon ou de Villefranche, le golfe de Saint-Tropez accueillent les plus beaux bateaux. Les vallons couverts d'oliviers et de vigne de la Provence intérieure, la campagne fleurie de Grasse, Vense, Saint Paul, les gorges du loup, les villages perchés et les chapelles peintes de l'arrière-pays niçois jusqu'aux cîmes du Mercantour réservent les plus agréables surprises. Aimée des artistes, la côte présente un vaste panorama de l'art. J'en aime surtout les odeurs mêlées de pin, d'eucalyptus et de genêt, ainsi que les contrastes de couleurs, mais aussi la variété morphologique des paysages. Vivement nos prochaînes retrouvailles…

Muze15