08 avril 2013

Moriture - Ondine Valmore

Moriture   Regarde ! avec amour la terre se couronne ; Sous les vents attiédis son front rêve et frissonne ; L'herbe rajeunissante habille le rocher Où les nids amoureux vont déjà se cacher. Regarde ! à flots pressés la sève monte et chante. On voit les bois frémir : Donne toute ton âme au tableau qui t'enchante, Ô toi qui dois mourir !   Écoute ! la nuit pure a soulevé ses voiles, Et berce l'univers aux hymnes des étoiles ; Sous les rameaux touffus une touchante voix S'élève, traduisant l'âme errante des bois... [Lire la suite]

24 juillet 2012

Donc, ce sera par un clair jour d'été - Paul Verlaine

Donc, ce sera par un clair jour d'été   Donc, ce sera par un clair jour d'été ; Le grand soleil, complice de ma joie, Fera, parmi le satin et la soie, Plus belle encor votre chère beauté ;   Le ciel tout bleu, comme une haute tente, Frissonnera somptueux à longs plis Sur nos deux fronts heureux qu'auront pâlis L'émotion du bonheur et l'attente ;   Et quand le soir viendra, l'air sera doux Qui se jouera, caressant, dans vos voiles, Et les regards paisibles des étoiles Bienveillamment souriront aux époux. ... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
05 juin 2012

Les étoiles éteintes - Auguste Dorchain

Les étoiles éteintes   ... À l'heure où sur la mer le soir silencieux Efface les lointaines voiles, Où, lente, se déploie, en marche dans les cieux, L'armée immense des étoiles,   Ne songes-tu jamais que ce clair firmament, Comme la mer a ses désastres ? Que, vaisseaux envahis par l'ombre, à tout moment Naufragent et meurent des astres ? [...]   Auguste DORCHAIN (1857-1930)
04 février 2012

La prière - Alphonse de Lamartine [V]

La prière   Pour m'approcher de toi, j'ai fui dans ces déserts ; Là, quand l'aube, agitant son voile dans les airs, Entr'ouvre l'horizon qu'un jour naissant colore, Et sème sur les monts les perles de l'aurore, Pour moi c'est ton regard qui, du divin séjour, S'entr'ouvre sur le monde et lui répand le jour : Quand l'astre à son midi, suspendant sa carrière, M'inonde de chaleur, de vie et de lumière, Dans ses puissants rayons, qui raniment mes sens, Seigneur, c'est ta vertu, ton souffle que je sens ; Et quand la nuit,... [Lire la suite]
11 septembre 2010

L'amour et la mort - Louise Ackermann [III]

L'amour et la mortIII Éternité de l'homme, illusion ! chimère ! Mensonge de l'amour et de l'orgueil humain ! Il n'a point eu d'hier, ce fantôme éphémère, Il lui faut un demain ! Pour cet éclair de vie et pour cette étincelle Qui brûle une minute en vos cœurs étonnés, Vous oubliez soudain la fange maternelle Et vos destins bornés. Vous échapperiez donc, ô rêveurs téméraires Seuls au Pouvoir fatal qui détruit en créant ? Quittez un tel espoir ; tous les limons sont frères En face du néant. Vous dites à la Nuit... [Lire la suite]
15 avril 2010

Pour un art poétique - Raymond Queneau

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Comic Sans MS"; panose-1:0 3 15 7 2 3 3 2 2 2; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal,... [Lire la suite]

19 janvier 2010

Ma frégate - Alfred de Vigny

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Comic Sans MS"; panose-1:0 3 15 7 2 3 3 2 2 2; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal,... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
16 octobre 2009

Ces nuages de plomb - Victor Hugo

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman";} ... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
11 septembre 2009

Le Navire gelé - Jules Lefèvre-Deumier

Le Navire gelé Des voyageurs racontent qu’au milieu des glaces arctiques, ils rencontrèrent un vieux navire gelé par les hivers. Ils pénétrèrent, avec une terreur mêlée de respect, dans cette nef vide et froide, où tout semblait métamorphosé par le temps : les voiles, les agrès, les cordages. Ils peignent, d’une manière grave et puissante, le spectacle qu’on apercevait du tillac, à travers les embrasures de neige qui formaient ses bastingages. Le navire était immobile, et l’on voyait au loin des Alpes vagabondes, qui se ruaient les... [Lire la suite]
13 mai 2009

Ophélie - Arthur Rimbaud

Ophélie I Sur l’onde calme et noire où dorment les étoiles La blanche Ophélia flotte comme un grand lys, Flotte très lentement, couchée en ses longs voiles... - On entend dans les bois lointains des hallalis. Voici plus de mille ans que la triste Ophélie Passe, fantôme blanc, sur le long fleuve noir. Voici plus de mille ans que sa douce folie Murmure sa romance à la brise du soir. Le vent baise ses seins et déploie en corolle Ses grands voiles bercés mollement par les eaux ; Les saules frissonnants pleurent sur son... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,