19 septembre 2012

Citation à penser

Je ne bâtis que pierres vives, ce sont hommes.François RABELAIS[Tiers Livre]
Posté par muze15 à 05:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 septembre 2012

À la nuit - Anna de Noailles

À la nuit   Nuits où meurent l'azur, les bruits et les contours, Où les vives clartés s'éteignent une à une, Ô nuit, urne profonde où les cendres du jour Descendent mollement et dansent à la lune,   Jardin d'épais ombrage, abri des corps déments, Grand cœur en qui tout rêve et tout désir pénètre Pour le repos charnel ou l'assouvissement, Nuit pleine des sommeils et des fautes de l'être,   Nuit propice aux plaisirs, à l'oubli, tour à tour, Où dans le calme obscur l'âme s'ouvre et tressaille Comme une fleur... [Lire la suite]
04 avril 2012

Éphéméride - Muze15

  04 Avril 1876 Maurice de Vlaeminck, peintre, dessinateur, graveur et écrivain français, naît à Paris (décède en 1958). Autodidacte, d'abord coureur cycliste puis violoniste dans un ensemble tzigane, il se tourne rapidement vers la peinture, qu'il veut libre et sans entraves, rejetant avec férocité les conventions académiques et traditionnelles. Puisant chez Derain, Matisse ou Van Gogh, il privilégie les formes schématiques barrées de couleurs vives qui le font classer parmi les fauves. Peinture audacieuse et à violente... [Lire la suite]
01 mars 2010

Clotilde - Guillaume Apollinaire

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Comic Sans MS"; panose-1:0 3 15 7 2 3 3 2 2 2; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal,... [Lire la suite]
07 octobre 2009

Chant d'amour (III) - Alphonse de Lamartine

Chant d'amour - III Pourquoi sous tes cheveux me cacher ton visage ?Laisse mes doigts jaloux écarter ce nuage :Rougis-tu d'être belle, ô charme de mes yeux ?L'aurore, ainsi que toi, de ses roses s'ombrage.Pudeur ! honte céleste ! instinct mystérieux,Ce qui brille le plus se voile davantage ;Comme si la beauté, cette divine image,N'était faite que pour les cieux ! Tes yeux sont deux sources vives Où vient se peindre un ciel pur, Quand les rameaux de leurs rives Leur découvrent son azur. Dans ce miroir retracées, Chacune de tes... [Lire la suite]