15 juillet 2012

Si d'autres fleurs décorent la maison - Émile Verhaeren

Si d'autres fleurs décorent la maison   Si d'autres fleurs décorent la maison Et la splendeur du paysage, Les étangs purs luisent toujours dans le gazon, Avec les grands yeux d'eau de leur mouvant visage.   Dites de quels lointains profonds et inconnus Tant de nouveaux oiseaux sont-ils venus, Avec du soleil sur leurs ailes ?   Juillet a remplacé Avril dans le jardin Et les tons bleus par les grands tons incarnadins, L'espace est chaud et le vent frêle ; Mille insectes brillent dans l'air, joyeusement, Et... [Lire la suite]

02 juillet 2012

Sonnet d'Alcippe - Honoré d'Urfé

Sonnet d'Alcippe   Sur la constance de son amitié   Amarillis toute pleine de grâce Allait ces bords de ces fleurs dépouillant, Mais sous la main qui les allait cueillant, D'autres soudain renaissaient en leur place.   Ces beaux cheveux où l'Amour s'entrelasse, Amour allait d'un doux air éveillant, Et s'il en voit quelqu'un s'éparpillant, Tout curieux soudain il le ramasse.   Telle Lignon pour la voir s'arrêta Et pour miroir ses eaux lui présenta, Et puis lui dit : Une si belle image   À ton... [Lire la suite]
24 juin 2012

Les moines - Émile Nelligan

Les moines   Ils défilent au chant étoffé des sandales, Le chef bas, égrenant de massifs chapelets, Et le soir qui s'en vient, du sang de ses reflets Mordore la splendeur funéraire des dalles.   Ils s'effacent soudain, comme en de noirs dédales, Au fond des corridors pleins de pourpres relais Où de grands anges peints aux vitraux verdelets Interdisent l'entrée aux terrestres scandales.   Leur visage est funèbre, et dans leurs yeux sereins Comme les horizons vastes des cieux marins, Flambe l'austérité des... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
09 avril 2012

Mon ami, le paysage - Émile Verhaeren [VIII]

Mon ami, le paysage   Quand j'étais si vraiment heureux De mes marches de roche en roche Que j'embrassais les arbres proches Avec des pleurs au fond des yeux   Et que les thyms sous la rosée Et que les trèfles dans le vent Me semblaient moins frais et vivants Que mes espoirs et mes pensées.   J'ai pour voisin et compagnon Un vaste et puissant paysage Qui change et luit comme un visage Devant le seuil de ma maison.   Dites, vous ai-je aimés, retraites, Coteaux feuillus, sources des bois, Antres où... [Lire la suite]
03 avril 2012

Mon ami, le paysage - Émile Verhaeren [II]

Mon ami, le paysage   Un bruit s'entend : c'est un ruisseau Qui abaisse de pente en pente Le geste bleu de son eau lente Jusqu'à la crique d'un hameau,   Tandis qu'au loin sur les éteules Tassant le blé sous le soleil Semble tenir dûment conseil Le peuple d'or des grandes meules.   J'ai pour voisin et compagnon Un vaste et puissant paysage Qui change et luit comme un visage Devant le seuil de ma maison.   Sous l'azur froid qui le diapre L'hiver, il accueille mes pas Pour aiguiser à ses frimas Ma... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
02 avril 2012

Mon ami, le paysage - Émile Verhaeren [I]

Mon ami, le paysage   J'ai pour voisin et compagnon Un vaste et puissant paysage Qui change et luit comme un visage Devant le seuil de ma maison.   Je vis chez moi de sa lumière Et de son ciel dont les grands vents Agenouillent ses bois mouvants Avec leur ombre sur la terre.   Il est gardé par onze tours Qui regardent du bout des plaines De larges mains semer les graines Sur l'aire immense des labours.   Un chêne y détient l'étendue Sous sa rugueuse autorité, Mais les cent doigts de la clarté ... [Lire la suite]

27 mars 2012

On aura beau s'abstraire en de calmes maisons - Georges Rodenbach

On aura beau s'abstraire en de calmes maisons   On aura beau s'abstraire en de calmes maisons, Couvrir les murs de bon silence aux pâles ganses, La vie impérieuse, habile aux manigances, A des tapotements de doigts sur les cloisons.   Dans des chambres sans bruit on aura beau s'enclore, On aura beau vouloir, comme je le voulais, Que le miroir pensif soit de nacre incolore, Un peu de clarté filtre à travers les volets.   Et l'on entend toujours la plainte de la vie ! Car, malgré notre vœu d'exil, nous nous... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
06 janvier 2012

À l'enfant que je n'ai pas eu - Liliane Wouters

À l'enfant que je n'ai pas eu   À l'enfant que je n'ai pas eu mais que d'un homme je reçus septante fois sept fois et davantage, à l'enfant sage dont je formai le souffle et le visage sept fois septante fois, dans un ventre pareil au mien, par des nuits rouges de soleil, par des jours cristallins d'aurore boréale, à l'enfant dont je porte en moi les initiales secrètes, ainsi que ton nom, Yahvé, enfant conçu, toujours inachevé, qu'on me fait, que je fais, à chaque fois que j'aime, qui se défait en moi pour donner un... [Lire la suite]
04 janvier 2012

Je fumais tout en mon fort soupirer - Pontus de Tyard

Je fumais tout en mon fort soupirer   Je fumais tout en mon fort soupirer, Si chaudement, que le froid de son cœur Se distilla ; et l'ardente vigueur Lui fit d'Amour un soupir respirer.   Mes yeux aussi, coutumiers d'attirer A leurs ruisseaux tant de triste liqueur, Amollissaient toute dure rigueur, Dont me soulait ma dame martyrer.   Quand comme émue au soin de mon souci, Me bienheurant de piteuse merci, Merci, fin seule à mes dolents ennuis,   " Ami, dit-elle en visage amoureux, Je mettrai fin à... [Lire la suite]
23 juillet 2011

D'une vieille à son miroir - André Berry

D'une vieille à son miroir   Dans sa glace l'ancienne belle Mirait son visage cassé. "Las! ce ne sont plus, dit-elle, Les miroirs du temps passé".   André BERRY
Posté par muze15 à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,