06 septembre 2012

Le dahlia bleu - Pierre Dupont

Le dahlia bleu   Où donc s'envolent vos semaines, Pourquoi, soucieux jardiniers, Ce surcroît de soins et de peines? Vos jardins sont des ateliers Où vous tissez des fleurs humaines. Ô fleurs divines d'autrefois ! Lis et roses, fuyez aux bois ; Bluets, pervenches, violettes Myosotis, vivez seulettes, Sous l'œil de Dieu, Ils rêvent le dahlia bleu,   Qu'il faudrait une main savante Pour semer à son gré l'azur Qui des cieux colore la tente, Se réfléchit dans un flot pur, Et dans mille fleurs nous enchante ! ... [Lire la suite]

11 mai 2011

Au royaume du vert - Henri Pourrat

Au royaume du vert   Le beau temps est venu, Aussi la violette. Le vent d'avril ronfle dans l'arbre nu Et le soleil vous étourdit la tête. Ce soleil et ce vent volent sur les chemins Par toute la montagne, Et des nuages blancs arrivés de Limagne (1) Traînent vite leur ombre au-dessus des campagnes, Tous à la queue-leu-leu dans le bleu du matin. Ouvre tout grand, ouvre dans les chambrettes, Qu'on voie le vent gonfler les rideaux de coton. Et puis ie sors. Passe-moi mon bâton La fleur éclôt, c'est la fête aux... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
28 avril 2011

Renouveau - Pierre Ménanteau

Renouveau   Du mois d’avril au mois de mai La terre se fait plus gentille. Un joli temps de jeune fille, tire l’aiguille, prend le dé.   Parfois un bel arc irisé Pavoise l’averse qui brille. Du mois d’avril au mois de mai La terre se fait plus gentille.   La violette est dans le pré. Dans la clairière, la jonquille Sous l’arbre en espoir de famille On entend le merle chanter Du mois d’avril au mois de mai   Pierre MÉNANTEAU
Posté par muze15 à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
27 avril 2011

Printemps - Mohammed Dib

Printemps   Il flotte sur les quais une haleine d'abîmes, L'air sent la violette entre de lourds poisons, Des odeurs de goudron, de varech, de poisson ; Le printemps envahit les chantiers maritimes.   Ce jour de pluie oblique a doucement poncé Les gréements noirs et gris qui festonnent le port ; Eaux, docks et ciel unis par un subtil accord Inscrivent dans l'espace une sourde pensée.   En cale sèche on voit des épaves ouvertes; En elles l'âme vit peut-être... Oiseau têtu, Oiseau perdu, de l'aube au soir... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
22 avril 2010

Au printemps - Théophile Gautier

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Comic Sans MS"; panose-1:0 3 15 7 2 3 3 2 2 2; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal,... [Lire la suite]
11 juin 2009

C’était sur un chemin crayeux - Paul-Jean Toulet

C’était sur un chemin crayeux C’était sur un chemin crayeux Trois châtes de Provence Qui s’en allaient d’un pas qui danse Le soleil dans les yeux. Une enseigne, - au bord de la route, - Azur et jaune d’œuf -, Annonçait : Vin de Châteauneuf, Tonnelles, Casse-croûte. Et, tandis que les suit trois fois Leur ombre violette, Noir pastou, sous la gloriette, Toi, tu t’en fous : tu bois... C’était trois châtes de Provence, Des oliviers poudreux, Et le mistral brûlant aux yeux Dans un azur immense. Paul-Jean... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,