04 décembre 2012

Divagation - Muze15

Moustaches au ventYeux céladon minaudantMajestueux chat
Posté par muze15 à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 décembre 2012

Verger - Rainer Maria Rilke

Verger   Heureux verger, tout tendu à parfaire De tous ses fruits les innombrables plans, Et qui sait bien son instinct séculaire Plier à la jeunesse d'un instant.   Quel beau travail, quel ordre que le tien ! Qui tant insiste dans les branches torses, Mais qui enfin, enchanté de leur force, Déborde dans un calme aérien.   Tes dangers et les miens, ne sont-ils point Tout fraternels, ô verger, ô mon frère ? Un même vent, nous venant de loin, Nous force d'être tendres et austères.   Rainer Maria... [Lire la suite]
23 octobre 2012

Le clair jardin c'est la santé - Émile Verhaeren

Le clair jardin c'est la santé   Le clair jardin c'est la santé.   Il la prodigue, en sa clarté, Au va-et-vient de ses milliers de mains, De palmes et de feuilles,   Et la bonne ombre, où il accueille, Après de longs chemins, Nos pas, Verse, à nos membres las, Une force vivace et douce Comme ses mousses.   Quand l'étang joue avec le vent et le soleil, Un cœur vermeil Semble habiter au fond de l'eau Et battre, ardent et jeune, avec le flot ; Et les glaïeuls dardés et les roses ferventes, Qui dans... [Lire la suite]
01 octobre 2012

Timide Octobre - Jean Orizet

Timide Octobre   Timide Octobre, fais-moi place! Je veux dire le silence roux des vignobles que les pies, même, respectent, l'élégance des jeunes chênes où les mésanges tiennent conseil et la crécelle des chardons secs ivres de vent.   Voici que des légions de faucheux assaillent les jardins qui brillent. Voici que l'écureuil engrange pour l'hiver.   Sur le bord du chemin, les dalles déférentes saluent l'approche de la nuit de leurs coquilles millénaires.   Notre calendrier n'est qu'un mauvais... [Lire la suite]
12 septembre 2012

Voici l’oseille qui rougit - Tristan Klingsor

Voici l’oseille qui rougit   Le rouge-gorge est au verger ; Ah ! qu’il est joli, le voleur ; Il ne pèse pas plus que plume Et le vent le balance à son gré Comme une fleur ; Ah ! qu’il est joli, le voleur de prunes.   Oiseau, bel oiseau d’automne, Voici l’oseille qui rougit Dans l’herbe, Et la feuille du poirier jaune ; Tout se couvre de pourpre et de vieil or superbe Avant l’hiver gris.   Tristan KLINGSOR [Chansons villageoises – 1934]
10 septembre 2012

La Résille - Tristan Klingsor

La Résille   Est-ce la pluie ? Ou seulement le vent Qui s'amuse à froisser le feuillage des arbres ? Je vais à la croisée et je regarde Le jardin immobile et l'oiseau tournoyant.   Hirondelle, pourquoi veux-tu partir si vite Et laisser ton nid vide ? Rien ne presse, Puisque la rose est toujours vive Et le jasmin de Virginie.   Reste un peu plus ici, reste, Et trace sans arrêt sur ce fond gris et vert De campagne et de ciel La résille magique où se perd Le poids de mon souci.   Reste jusqu'à la... [Lire la suite]

08 septembre 2012

La prune - Jules Renard

La prune   À Marcel Schwob   Au bout de la branche pend une prune qui ne veut pas tomber. Pourtant, gonflée comme une joue d'enfant boudeur, mûre, pleine d'un jus lourd, elle est continûment attirée vers la terre. D'une pointe de feu le soleil lui pique la peau, lui ronge ses couleurs, lui brûle la queue tout le jour. Elle ne se détache pas. Le vent l'attaque à son tour, l'enveloppe d'abord, la caresse sournoisement de son haleine, puis, s'acharnant, souffle dessus d'un brusque effort. La prune remue au gré du vent,... [Lire la suite]
05 septembre 2012

À la nuit - Anna de Noailles

À la nuit   Nuits où meurent l'azur, les bruits et les contours, Où les vives clartés s'éteignent une à une, Ô nuit, urne profonde où les cendres du jour Descendent mollement et dansent à la lune,   Jardin d'épais ombrage, abri des corps déments, Grand cœur en qui tout rêve et tout désir pénètre Pour le repos charnel ou l'assouvissement, Nuit pleine des sommeils et des fautes de l'être,   Nuit propice aux plaisirs, à l'oubli, tour à tour, Où dans le calme obscur l'âme s'ouvre et tressaille Comme une fleur... [Lire la suite]
17 juillet 2012

Matin d'été - Clod' Aria

Matin d'été   J'arrache  l'herbe Qu'on dit mauvaise Je ramasse les escargots Que j'envoie par avion Dans l'herbe haute. Je déplace un pied De Monnaie du Pape Je coupe les roses fanées Et la branche de giroflée Qui dépasse. J'en sème la graine Que le vent sèmerait mieux que moi. Je pense Que le soleil chauffe Comme il chauffait dans mon enfance. Je regarde le ciel : Il ne pleuvra pas aujourd'hui. Je tire l'eau du puits Pour arroser ce soir Avec de l'eau tiédie Comme faisait ma tante, Ma tante Qui... [Lire la suite]
14 juillet 2012

La rose de l'infante - Victor Hugo [VIII]

La rose de l'infante   Cependant, sur le bord du bassin, en silence, L’infante tient toujours sa rose gravement, Et, doux ange aux yeux bleus, la baise par moment. Soudain un souffle d’air, une de ces haleines Que le soir frémissant jette à travers les plaines, Tumultueux zéphyr effleurant l’horizon, Trouble l’eau, fait frémir les joncs, met un frisson Dans les lointains massifs de myrte et d’asphodèle, Vient jusqu’au bel enfant tranquille, et, d’un coup d’aile, Rapide, et secouant même l’arbre voisin, Effeuille... [Lire la suite]