03 juillet 2012

Le déluge - Léon-Pamphile Le May

Le déluge   Et Dieu dit, regrettant l'excès de sa bonté - La terre que j'ai faite est livrée au désordre ; Elle ignore mon nom et méprise mon ordre ; Demain son dernier jour enfin sera compté.   Il verse des torrents ; et c'est sa volonté Que ces eaux de vengeance aillent couvrir ou mordre Des gorges et des bras que l'horreur fait se tordre... Mais l'amour ne meurt pas et l'homme est indompté.   Ton œuvre, Dieu puissant, tristement se délabre, Et la terre s'en va, masse mouvante et glabre, Comme aux jours... [Lire la suite]

14 juin 2012

La providence à l'homme - Alphonse de Lamartine [VI]

La providence à l'homme   Marche au flambeau de l'espérance Jusque dans l'ombre du trépas, Assuré que ma providence Ne tend point de piège à tes pas. Chaque aurore la justifie, L'univers entier s'y confie, Et l'homme seul en a douté ! Mais ma vengeance paternelle   Confondra ce doute infidèle Dans l'abîme de ma bonté.   Alphonse de LAMARTINE (1790-1869) [Méditations poétiques]
22 juin 2010

Citation à penser

L'eau ne reste pas sur les montagnes, ni la vengeance sur un grand cœur.Sagesse chinoise
Posté par muze15 à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
15 novembre 2009

Citation à penser

Celui qui s'applique à la vengeance garde fraîches ses blessures.Francis BACON[Essais]
Posté par muze15 à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 août 2009

L'Amour et la folie - Jean de La Fontaine

L'Amour et la folie Tout est mystère dans l'Amour,Ses flèches, son Carquois, son Flambeau, son Enfance.Ce n'est pas l'ouvrage d'un jourQue d'épuiser cette Science.Je ne prétends donc point tout expliquer ici.Mon but est seulement de dire, à ma manière,Comment l'Aveugle que voici(C'est un Dieu), comment, dis-je, il perdit la lumière ;Quelle suite eut ce mal, qui peut-être est un bien ;J'en fais juge un Amant, et ne décide rien.La Folie et l'Amour jouaient un jour ensemble.Celui-ci n'était pas encor privé des yeux.Une dispute vint :... [Lire la suite]
15 mars 2009

Sonnet de nuit - Tristan Corbière

Sonnet de nuit Ô croisée ensommeillée,Dure à mes trente-six morts !Vitre en diamant, érailléePar mes atroces accords ! Herse hérissant rouilléeTes crocs où je pends et mords !Oubliette verrouilléeQui me renferme ... dehors ! Pour Toi, Bourreau que j'encense,L'amour n'est donc que vengeance ?...Ton balcon : grill à braiser ?... Ton col : collier de garotte ?...Hé bien ! Ouvre, Iscariote,Ton judas pour un baiser ! Tristan CORBIERE
Posté par muze15 à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,