18 novembre 2010

Divagation - Muze15

Tristesse de l'inéluctableMagie du territoireBeauté illusoire
Posté par muze15 à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 novembre 2010

Divagation - Muze15

Tristesse résignéeExpression surannéeDiscrète luisance
03 octobre 2010

France, jadis on te soulait nommer - Charles d'Orléans

@font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } France, jadis on te soulait nommer France, jadis on te soulait* nommer, En tous pays, le trésor de noblesse, Car un chacun pouvait en toi trouver Bonté, honneur, loyauté, gentillesse, Clergie, sens, ... [Lire la suite]
27 mai 2010

Divagation - Muze15

Maison sous le ventTristesse du jamais plusÉclairs hors du temps
Posté par muze15 à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
27 avril 2010

Divagation - Muze15

Tristesse
Posté par muze15 à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 avril 2010

Divagation - Muze15

On lit pour s'oublier, pour se retrouver. On lit avec sa vie, ses humeurs, sa rage, sa tristesse, son complexe. On lit des livres qu'ont écrits des écrivains mais que notre regard réinvente. Lire c'est réveiller la princesse endormie. Tout lecteur est un prince charmant…

15 mars 2010

Éphéméride - Muze15

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; ... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
24 janvier 2010

Divagation - Muze15

Tristesse...
Posté par muze15 à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 décembre 2009

Divagation - Muze15

Adieu 2009sans tristesse ni au cœur un pincementplutôt allégresse et soulagementBonjour 2010sans déception ni espérancequand on ne croit plus en sa "chance"
30 mars 2009

République Argentine - La Plata - Henry Levey

République Argentine - La Plata À Ruben Dario Ni les attraits des plus aimables Argentines, Ni les courses à cheval dans la pampa, N’ont le pouvoir de distraire de son spleen Le Consul général de France à la Plata ! On raconte tout bas l’histoire du pauvre homme : Sa vie fut traversée d’un fatal amour, Et il prit la funeste manie de l’opium ; Il occupait alors le poste à Singapoore... - Il aime à galoper par nos plaines amères, Il jalouse la vie sauvage du gaucho, Puis il retourne vers son palais consulaire, Et sa... [Lire la suite]