02 mai 2014

Divagation - Muze15

Maison du bonheurDes fenêtres sur SeineTriste clap de fin
Posté par muze15 à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 juillet 2013

Citation à penser

Quand je suis triste, je pense à vous, comme l'hiver, on pense au soleil et, quand je suis gai, je pense à vous, comme en plein soleil on pense à l'ombre. Vous voyez bien que je vous aime de toute mon âme !Victor HUGO[Lettre à Juliette Drouet]
Posté par muze15 à 05:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
06 avril 2013

À la belle impérieuse - Victor Hugo

À la belle impérieuse   L'amour, panique De la raison, Se communique Par le frisson.   Laissez-moi dire, N'accordez rien. Si je soupire, Chantez, c'est bien.   Si je demeure, Triste, à vos pieds, Et si je pleure, C'est bien, riez.   Un homme semble Souvent trompeur. Mais si je tremble, Belle, ayez peur.   Victor HUGO
05 avril 2013

La feuille flétrie - Élisa MERCŒUR

La feuille flétrie   Pourquoi tomber déjà, feuille jaune et flétrie ? J'aimais ton doux aspect dans ce triste vallon. Un printemps, un été furent toute ta vie, Et tu vas sommeiller sur le pâle gazon.   Pauvre feuille ! il n'est plus, le temps où ta verdure Ombrageait le rameau dépouillé maintenant. Si fraîche au mois de mai, faut-il que la froidure Te laisse à peine encore un incertain moment !   L'hiver, saison des nuits, s'avance et décolore Ce qui servait d'asile aux habitants des cieux. Tu meurs ! un... [Lire la suite]
22 septembre 2012

Obscur vallon, montagne sourcilleuse - Siméon-Guillaume de La Roque

Obscur vallon, montagne sourcilleuse   Obscur vallon, montagne sourcilleuse Qui vers Phœbus tient opposé le dos, Nuit solitaire, hôtesse du repos, Démons voisins de l'onde stygieuse,   Rocher pierreux, et vous caverne hideuse Où les lions et les ours sont enclos, Hiboux, corbeaux, augures d'Atropos, Le seul objet d'une âme malheureuse,   Triste désert du monde abandonné, Je suis esprit à grand tort condamné Aux feux, aux cris d'un Enfer ordinaire,   Et viens à vous pour lamenter mon sort, Fléchir... [Lire la suite]
21 juillet 2012

Bouquet - Robert Desnos

Bouquet   Trois pensées trois coquelicots trois soucis Trois soucis trois roses trois œillets Les trois roses pour mon amie Les trois œillets pour mon ami Les trois coquelicots pour la petite fille si triste Les trois pensées pour mon ami Les trois soucis pour moi.   Robert DESNOS [Poésies pour Youki – 1930]
Posté par muze15 à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

21 juin 2012

Près d'Avranches - Victor Hugo

Près d'Avranches   La nuit morne tombait sur la morne étendue.   Le vent du soir soufflait, et, d'une aile éperdue, Faisait fuir, à travers les écueils de granit, Quelques voiles au port, quelques oiseaux au nid.   Triste jusqu'à la mort, je contemplais le monde. Oh ! que la mer est vaste et que l'âme est profonde !   Saint-Michel surgissait, seul sur les flots amers, Chéops de l'occident, pyramide des mers.   Je songeais à l'Egypte aux plis infranchissables, A la grande isolée éternelle des... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
24 avril 2012

Le rossignol et le paon - Jean-Pierre Claris de Florian

Le rossignol et le paon   L'aimable et tendre Philomèle, Voyant commencer les beaux jours, Racontait à l'écho fidèle Et ses malheurs et ses amours. Le plus beau paon du voisinage, Maître et sultan de ce canton, Elevant la tête et le ton, Vint interrompre son ramage : C'est bien à toi, chantre ennuyeux, Avec un si triste plumage, Et ce long bec, et ces gros yeux, De vouloir charmer ce bocage ! A la beauté seule il va bien D'oser célébrer la tendresse : De quel droit chantes-tu sans cesse ? Moi, qui suis beau, je... [Lire la suite]
17 avril 2012

Bacchante triste - Renée Vivien

Bacchante triste   Le jour ne perce plus de flèches arrogantes Les bois émerveillés de la beauté des nuits, Et c'est l'heure troublée où dansent les Bacchantes Parmi l'accablement des rythmes alanguis.   Leurs cheveux emmêlés pleurent le sang des vignes, Leurs pieds vifs sont légers comme l'aile des vents, Et la rose des chairs, la souplesse des lignes Ont peuplé la forêt de sourires mouvants.   La plus jeune a des chants qui rappellent le râle : Sa gorge d'amoureuse est lourde de sanglots. Elle n'est... [Lire la suite]
23 février 2012

Mille baisers perdus, mille et mille faveurs - Agrippa d'Aubigné

Mille baisers perdus, mille et mille faveurs   Mille baisers perdus, mille et mille faveurs, Sont autant de bourreaux de ma triste pensée, Rien ne la rend malade et ne l'a offensée Que le sucre, le ris, le miel et les douceurs.   Mon cœur est donc contraire à tous les autres cœurs, Mon penser est bizarre et mon âme insensée Qui fait présente encor' une chose passée, Crevant de désespoir le fiel de mes douleurs.   Rien n'est le destructeur de ma pauvre espérance Que le passé présent, ô dure souvenance Qui... [Lire la suite]