02 décembre 2011

Stances de Madame, sœur du Roi - Catherine de Bourbon [III]

Stances de Madame, sœur du Roi   Alors qu'il faut aller écouter ta parole, Mes pieds sont engourdis et vont le petit pas ; Mais s'il faut aller voir quelques mondains ébats, Au lieu de cheminer il semble que je vole.   Mon cœur est endormi en sa vaine pensée Et ne médite pas au bien que tu lui fais. Il te met en oubli ; mais où sont les parfaits De qui ta Majesté n'ait été offensée ?   Mais reçois-moi, Seigneur, d'un œil doux et propice, Puisque je reconnais mes péchés devant toi. Regarde à ton cher Fils,... [Lire la suite]

01 décembre 2011

Stances de Madame, sœur du Roi - Catherine de Bourbon [II]

Stances de Madame, sœur du Roi   Mon oreille, Seigneur, n'est-elle pas coupable, Qui devait écouter ta sainte vérité Et y prendre plaisir : ingrate elle a été, Sourde à ouïr ta voix et ouverte à la fable.   Que dirai-je, mon Dieu, de mes yeux infidèles, Qui au lieu de jeter leur regard vers les cieux D'où leur vient le salut, aveuglés aiment mieux Les arrêter ici sur des beautés mortelles.   Mes mains ne font pas mieux, s'amusant à écrire, Au lieu de ta louange, un discours inventé, Lorsque jointes... [Lire la suite]
30 novembre 2011

Stances de Madame, sœur du Roi - Catherine de Bourbon

Stances de Madame, sœur du Roi   Pardonne-moi, Seigneur, tout saint, tout débonnaire, Si j'ai par trop cédé à de mondains appâts. Hélas ! je fais le mal, lequel je ne veux pas Et ne fais pas le bien que je désire faire.   Mon esprit trop bouillant, guidé par ma jeunesse, S'est laissé emporter après la vanité, Au lieu de s'élever vers ta Divinité Et admirer les faits de ta grande sagesse.   Ma langue qui devait publier ta puissance Et l'honneur que de toi, je reçois tous les jours, Est bègue quand il faut... [Lire la suite]
29 novembre 2011

Stances amoureuses de la Reine de Navarre sur ses amours avec Champvallon - Marguerite de Valois [III]

Stances amoureuses de la Reine de Navarre sur ses amours avec Champvallon (extraits)   Clair soleil de mes yeux, si je n'ai ta lumière, Une aveugle nuée ennuitte ma paupière, Une pluie de pleurs découle de mes yeux. Les clairs éclairs d'Amour, les éclats de sa foudre, Entrefendent mes nuits et m'écrasent en poudre : Quand j'entonne mes cris, lors j'étonne les cieux.   [...] Belle âme de mon corps, bel esprit de mon âme, Flamme de mon esprit et chaleur de ma flamme, J'envie à tous les vifs, j'envie à tous les... [Lire la suite]
28 novembre 2011

Stances amoureuses de la Reine de Navarre sur ses amours avec Champvallon - Marguerite de Valois [II]

Stances amoureuses de la Reine de Navarre sur ses amours avec Champvallon (extraits)   […] Le faix de mes travaux élève ma constance, Le coup de mes malheurs endurcit ma souffrance, Le vent de ma fortune attise mes désirs. Toi, pour qui je pâtis, sujet de mon attente, Âme de mon amour, sois constante et contente Et, joyeuse, jouis de mes tristes plaisirs.   Nos deux corps sont en toi, je ne sers plus que d’ombre ; Nos amis sont à toi, je ne sers que de nombre. Las ! puisque tu es tout et que je ne suis... [Lire la suite]
27 novembre 2011

Stances amoureuses de la Reine de Navarre sur ses amours avec Champvallon - Marguerite de Valois

Stances amoureuses de la Reine de Navarre sur ses amours avec Champvallon (extraits)   […] Cachez-la, serrez-la, tenez-la bien contrainte ; L’attache de nos cœurs d’une amoureuse étreinte Nous couple beaucoup plus qu’on ne nous a disjoints ; Nos corps sont désunis, nos âmes enlassées, Nos corps sont désunis, nos âmes enlacées, Nous sommes éloignés et ne le sommes point.   […] Bandez-vous contre moi, que tout me soit contraire ; Tous vos efforts sont vains, eh ! que pouvez-vous faire ? Je... [Lire la suite]

13 septembre 2009

Stances - Vincent Voiture

Stances Je pensais que la destinée Après tant d’injustes rigueurs, Vous a justement couronnée De gloire, d’éclat et d’honneurs, Mais que vous étiez plus heureuse Lorsque vous étiez autrefois, Je ne veux pas dire amoureuse, La rime le veut toutefois. Je pensais que le pauvre amour Qui toujours vous prêta ses charmes Fut banni loin de votre cour, Lui, son arc, ses traits et ses armes, Et ce que je puis espérer En passant près de vous ma vie, Si vous pouvez si maltraiter Un qui vous a si bien servie. Je pensais, car nous autres... [Lire la suite]
25 juillet 2009

Stances à Marquise - Pierre Corneille

Stances à Marquise Marquise, si mon visage A quelques traits un peu vieux, Souvenez-vous qu'à mon âge Vous ne vaudrez guère mieux. Le temps aux plus belles choses Se plaît à faire un affront, Et saura faner vos roses Comme il a ridé mon front. Le même cours des planètes Règle nos jours et nos nuits On m'a vu ce que vous êtes Vous serez ce que je suis. Cependant j'ai quelques charmes Qui sont assez éclatants Pour n'avoir pas trop d'alarmes De ces ravages du temps. Vous en avez qu'on adore ; Mais ceux... [Lire la suite]
24 janvier 2009

Parodie des Stances de Rousseau sur les misères de l'homme - Desforges-Maillard

Parodie des Stances de Rousseau sur les misères de l'homme Qu'un livre est bien pendant sa vieUn parfait miroir de douleurs ;En naissant sous la presse il crie,Et semble prévoir ses malheurs. Un essaim de fâcheux censeurs,D'abord qu'il commence à paraître,En dégoûte les acheteurs,Qui le blâment sans le connaître. A la fin, pour comble de maux,Un droguiste qui s'en rend maître,En habille poivre et pruneaux,C'était bien la peine de naître. DESFORGES-MAILLARD
Posté par muze15 à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 novembre 2008

Stances - Jean-Baptiste Rousseau

Stances Que l'homme est bien, durant sa vie,Un parfait miroir de douleurs !Dès qu'il respire, il pleure, il crieEt semble prévoir ses malheurs. Dans l'enfance, toujours des pleurs,Un pédant porteur de tristesse,Des livres de toutes les couleurs,Des châtiments de toute espèce. L'ardente et fougueuse jeunesseLe met encore en pire état.Des créanciers, une maîtresseLe tourmentent comme un forçat. Dans l'âge mur, autre combat.L'ambition le sollicite ;Richesses, dignités, éclat,Soins de famille, tout l'agite. Vieux, on le... [Lire la suite]