27 octobre 2012

Ce soir, sur le chemin sonore du coteau - Charles Guérin

Ce soir, sur le chemin sonore du coteau   Ce soir, sur le chemin sonore du coteau, Nous menons en rêvant notre amour qui frissonne D'une obscure tiédeur sous le même manteau. Ô crépuscule amer de novembre ! L'automne Est soucieux comme un aïeul qu'on va quitter ; Son souffle large et fort sur la terre endormie Répand de solennels adieux. Las de monter, Bientôt nous suspendons nos pas, ô mon amie. La brise nous apporte avec le bruit furtif D'une bête qui fuit dans la forêt prochaine Le tintement voilé des cloches de la... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,

13 septembre 2012

Plus vite, mûrissez ! - Goethe

Plus vite, mûrissez !   Verdis, plus épais, Feuillage de la treille Au bord de ma fenêtre. Jaillissez, plus serrés, Grains jumeaux de la grappe, Plus pleine, plus vite mûrissez ! Le soleil vous couve Sous son regard d’adieu. Du ciel propice Le souffle vous charme. D’une magique haleine La lune vous baigne. Hélas ! aussi vous humectent, De ces yeux jaillissant, Éternelle source de vie, Les larmes de la vie, Les larmes de l’amour.   Johann Wolfgang von GOETHE [Chansons – 1776]
22 juin 2012

Le veau d'or - Léon-Pamphile Le May

Le veau d'or   Moïse, agenouillé sur le mont Sinaï, Plus haut que les rochers où l'aigle pend son aire, Reçoit devant le ciel, aux éclats du tonnerre, La table de la loi des mains d'Adonaï.   Par un souffle infernal se sent tout envahi Le peuple qui l'attend. Ingrat et mercenaire, Il façonne un veau d'or, l'exalte et le vénère, Au mépris du Dieu bon qu'il a cent fois trahi.   Saisi d'une ire sainte, à cet aspect, Moïse Jette sur le sol dur la table qui se brise, Prend le glaive et punit Israël consterné. ... [Lire la suite]
12 mai 2012

La fontaine - Rainer Maria Rilke

La fontaine   Je ne veux qu'une seule leçon, c'est la tienne, fontaine, qui en toi-même retombes, - celle des eaux risquées auxquelles incombe ce céleste retour vers la vie terrienne.   Autant que ton multiple murmure rien ne saurait me servir d'exemple ; toi, ô colonne légère du temple qui se détruit par sa propre nature.   Dans ta chute, combien se module chaque jet d'eau qui termine sa danse. Que je me sens l'élève, l'émule de ton innombrable nuance !   Mais ce qui plus que ton chant vers toi me... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
12 avril 2012

Divagation - Muze15

Souffle somnambuliquePoivron hypnotiqueSaudade en jaune et bleu
Posté par muze15 à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
01 février 2012

La prière - Alphonse de Lamartine [II]

La prière   L'univers est le temple, et la terre est l'autel ; Les cieux en sont le dôme : et ces astres sans nombre, Ces feux demi-voilés, pâle ornement de l'ombre, Dans la voûte d'azur avec ordre semés, Sont les sacrés flambeaux pour ce temple allumés : Et ces nuages purs qu'un jour mourant colore, Et qu'un souffle léger, du couchant à l'aurore, Dans les plaines de l'air, repliant mollement, Roule en flocons de pourpre aux bords du firmament, Sont les flots de l'encens qui monte et s'évapore Jusqu'au trône du Dieu... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

31 janvier 2012

Citation à penser

La neige possède ce secret de rendre au cœur en un souffle la joie naïve que les années lui ont impitoyablement arrachée.Antonine MAILLET[Pointe-aux-Coques]
Posté par muze15 à 05:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
03 décembre 2011

Renaissance - Steve Crow

Renaissance   La neige est une pensée qui tombe, un souffle continuel d'ascensions, de boucles, de spirales de plongeons dans la terre comme de blanches lucioles désirant se poser, prises dans la bourrasque entre les maisons plongées comme des mites dans leur propre lumière comme un qui s'étonne que la neige soit une longue mémoire d'aile qui traverse l'hiver.   Steve CROW (Indien Cherokee)
27 novembre 2011

Stances amoureuses de la Reine de Navarre sur ses amours avec Champvallon - Marguerite de Valois

Stances amoureuses de la Reine de Navarre sur ses amours avec Champvallon (extraits)   […] Cachez-la, serrez-la, tenez-la bien contrainte ; L’attache de nos cœurs d’une amoureuse étreinte Nous couple beaucoup plus qu’on ne nous a disjoints ; Nos corps sont désunis, nos âmes enlassées, Nos corps sont désunis, nos âmes enlacées, Nous sommes éloignés et ne le sommes point.   […] Bandez-vous contre moi, que tout me soit contraire ; Tous vos efforts sont vains, eh ! que pouvez-vous faire ? Je... [Lire la suite]
13 juillet 2011

À l'enfant que je n'ai pas eu - Liliane Wouters

À l'enfant que je n'ai pas eu   À l'enfant que je n'ai pas eu mais que d'un homme je reçus septante fois sept fois et davantage, à l'enfant sage dont je formai le souffle et le visage... enfant conçu, toujours inachevé, qu'on me fait, que je fais, à chaque fois que j'aime, qui se défait en moi pour donner un poème...   Liliane WOUTERS