26 janvier 2012

Que des sombres Enfers les tremblantes horreurs - Isaac Habert

Que des sombres Enfers les tremblantes horreurs   Que des sombres Enfers les tremblantes horreurs Viennent m'environner, les cavernes affreuses, Les fleuves ensoufrés, les âmes malheureuses, La mort, l'effroi, la peur, la rage et les fureurs,   Que je sois assailli des horribles terreurs Du chien à trois gosiers, des Dires serpenteuses, Des fantômes volants et des ombres hideuses, De Titye étendu pour gémir ses erreurs.   Qu'avec eux du haut ciel les éclats du tonnerre Viennent pour m'accabler, cette... [Lire la suite]

02 novembre 2011

La pomme - Philéas Lebesgue

La pomme   Bel automne À moi tes pommes, Qui sont rougeaudes comme joues de jeune vierge ! J'y veux mordre à pleines dents ; J'y veux boire à pleines lèvres : Bel automne, À moi tes pommes Pour le pressoir qui les attend ! J'en veux faire éclater la fine chair Entre les mâchoires de fer ; J'en veux tirer la liqueur blonde ; À grand effort de vis et de levier, J'en veux faire jaillir une source de songe ! Pour défier L'ennui de l'hiver et des mois sombres, Rien ne vaut une cave pleine et froment au grenier. ... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
31 octobre 2011

Pensées des Morts - Alphonse de Lamartine [VII]

Pensées des Morts   C’est un ami de l’enfance, Qu’aux jours sombres du malheur Nous prêta la Providence Pour appuyer notre cœur ; Il n’est plus ; notre âme est veuve, Il nous suit dans notre épreuve Et nous dit avec pitié : Ami, si ton âme est pleine, De ta joie ou de ta peine Qui portera la moitié ?   C’est l’ombre pâle d’un père Qui mourut en nous nommant ; C’est une sœur, c’est un frère, Qui nous devance un moment ; Sous notre heureuse demeure, Avec celui qui les pleure, Hélas ! Ils dormaient hier ! Et... [Lire la suite]
03 octobre 2011

Le cimetière marin - Paul Valéry [IV]

Le cimetière marin   Fermé, sacré, plein d'un feu sans matière, Fragment terrestre offert à la lumière, Ce lieu me plaît, dominé de flambeaux, Composé d'or, de pierre et d'arbres sombres, Où tant de marbre est tremblant sur tant d'ombres ; La mer fidèle y dort sur mes tombeaux !   Chienne splendide, écarte l'idolâtre ! Quand solitaire au sourire de pâtre, Je pais longtemps, moutons mystérieux, Le blanc troupeau de mes tranquilles tombes, Éloignes-en les prudentes colombes, Les songes vains, les anges curieux ! ... [Lire la suite]
01 mars 2010

Clotilde - Guillaume Apollinaire

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Comic Sans MS"; panose-1:0 3 15 7 2 3 3 2 2 2; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal,... [Lire la suite]
04 novembre 2009

Ton corps diaphane - Muze15

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Comic Sans MS"; panose-1:0 3 15 7 2 3 3 2 2 2; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face ... [Lire la suite]