22 juin 2012

Le veau d'or - Léon-Pamphile Le May

Le veau d'or   Moïse, agenouillé sur le mont Sinaï, Plus haut que les rochers où l'aigle pend son aire, Reçoit devant le ciel, aux éclats du tonnerre, La table de la loi des mains d'Adonaï.   Par un souffle infernal se sent tout envahi Le peuple qui l'attend. Ingrat et mercenaire, Il façonne un veau d'or, l'exalte et le vénère, Au mépris du Dieu bon qu'il a cent fois trahi.   Saisi d'une ire sainte, à cet aspect, Moïse Jette sur le sol dur la table qui se brise, Prend le glaive et punit Israël consterné. ... [Lire la suite]

01 décembre 2011

Stances de Madame, sœur du Roi - Catherine de Bourbon [II]

Stances de Madame, sœur du Roi   Mon oreille, Seigneur, n'est-elle pas coupable, Qui devait écouter ta sainte vérité Et y prendre plaisir : ingrate elle a été, Sourde à ouïr ta voix et ouverte à la fable.   Que dirai-je, mon Dieu, de mes yeux infidèles, Qui au lieu de jeter leur regard vers les cieux D'où leur vient le salut, aveuglés aiment mieux Les arrêter ici sur des beautés mortelles.   Mes mains ne font pas mieux, s'amusant à écrire, Au lieu de ta louange, un discours inventé, Lorsque jointes... [Lire la suite]
15 juillet 2011

Éphéméride - Muze15

  15 Juillet 1099 Partis de France en 1096 à l'appel du pape Urbain II, les croisés emmenés par Godefroi de Bouillon et le comte de Toulouse, font leur entrée dans Jérusalem. Tous les défenseurs de la ville, musulmans ou juifs, sont massacrés. La prise de la Ville sainte provoque la mort de près de 100 000 personnes. C'est ainsi que naît le royaume latin de Jérusalem. Godefroi de Bouillon prendra en charge l'administration de la ville au titre d'avoué du Saint-Sépulcre.    
27 novembre 2010

Qui dira ma robe fourrée - Pernette du Guillet

@font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } Qui dira ma robe fourrée Qui dira ma robe fourrée De la belle pluie dorée Qui Daphnés enclose ébranla : Je ne sais rien moins, que cela. Qui dira qu'à plusieurs je tends Pour en avoir mon ... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
17 novembre 2010

Les étoiles - Alphonse de Lamartine

@font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } Les étoiles À Mme de P***. Il est pour la pensée une heure... une heure sainte, Alors que, s'enfuyant de la céleste enceinte, De l'absence du jour pour consoler les cieux, Le crépuscule aux monts prolonge ses adieux. On voit à l'horizon sa... [Lire la suite]
08 mai 2009

Divagation - Muze15

Sur l'image sainteelle lâche une fiente —l'hirondelle !Yosa BUSON (Haiku)   Le printemps du bonheur ..une hirondelle ne fait pas le printemps, ni non plus un seul jour : et ainsi la félicité et le bonheur ne sont pas davantage l'oeuvre d'une seule journée... ARISTOTE [Ethique à Nicomaque, I, 6] One swallow does not make a summer, neither does one fine day; similarly one day or brief time of happiness does not make a person entirely... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 mars 2009

Sainte - Stéphane Mallarmé

Sainte À la fenêtre recélant Le santal vieux qui se dédore De sa viole étincelant Jadis avec flûte ou mandore, Est la Sainte pâle, étalant Le livre vieux qui se déplie Du Magnificat ruisselant Jadis selon vêpre et complie : À ce vitrage d’ostensoir Que frôle une harpe par l’Ange Formée avec son vol du soir Pour la délicate phalange Du doigt que, sans le vieux santal Ni le vieux livre, elle balance Sur le plumage instrumental, Musicienne du silence. Stéphane MALLARMÉ (1887)[Poésies]
Posté par muze15 à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,