13 avril 2012

Citation à penser

Le regard ne s'empare pas des images, ce sont elles qui s'emparent du regard. Elles inondent la conscience.Franz KAFKA
Posté par muze15 à 05:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 février 2012

La prière - Alphonse de Lamartine [III]

La prière   Seul, invoquant ici son regard paternel, Je remplis le désert du nom de l'Eternel ; Et celui qui, du sein de sa gloire infinie, Des sphères qu'il ordonne écoute l'harmonie, Ecoute aussi la voix de mon humble raison, Qui contemple sa gloire et murmure son nom. Salut, principe et fin de toi-même et du monde, Toi qui rends d'un regard l'immensité féconde ; Ame de l'univers, Dieu, père, créateur, Sous tous ces noms divers je crois en toi, Seigneur ; Et, sans avoir besoin d'entendre ta parole, Je lis au front... [Lire la suite]
13 décembre 2011

L'innocence - Marceline Desbordes-Valmore

L'innocence   Beau fantôme de l'innocence, Vêtu de fleurs, Toi qui gardes sous ta puissance Une âme en pleurs !   Ô toi qui devanças nos hontes Et nos revers, Es-tu si grand que tu surmontes Tout l'univers !   Le reste, comme la poussière, S'est envolé, Devant le feu de ma paupière Tout s'est voilé,   Tout s'est enfui, flamme et fumée, Tout est au vent ; Toi seul sur mon âme enfermée Planes souvent.   Pour courir à ta voix qui crie : " Éternité ! " Pour monter à Dieu que je prie, J'ai... [Lire la suite]
22 novembre 2011

L’automne - Francis Vielé-Griffin

L’automne   Lâche comme le froid et la pluie, Brutal et sourd comme le vent, Louche et faux comme le ciel bas, L’automne rôde par ici ; Son bâton heurte aux contrevents ; Ouvre la porte, car il est là. Ouvre la porte et fais-lui honte…   Car je le connais bien, c’est lui Qui vint l’autan avec des phrases, Avec des sourires et des grappes, Parlant du bon soleil qui luit, Du vent d’été qui bruit et jase, Du bon repos après l’étape ;   Il a soupé à notre table -  Je le reconnais bien, te dis-je, Il... [Lire la suite]
30 octobre 2011

Pensées des Morts - Alphonse de Lamartine [VI]

Pensées des Morts   Du moins si leur voix si pure Est trop vague pour nos sens, Leur âme en secret murmure De plus intimes accents ; Au fond des cœurs qui sommeillent, Leurs souvenirs qui s’éveillent Se pressent de tous côtés, Comme d’arides feuillages Que rapportent les orages Au tronc qui les a portés !   C’est une mère ravie À ses enfants dispersés, Qui leur tend de l’autre vie Ces bras qui les ont bercés ; Des baisers sont sur sa bouche, Sur ce sein qui fut leur couche Son cœur les rappelle à soi ; ... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
11 septembre 2011

La lune - Louis Denis

La lune   Dans la nuit qu’elle argente avec son regard blanc, Faisant hurler les chiens et chanter le poètes, La lune pend, légère, ainsi qu’un cerf-volant.   Au milieu des tuyaux longs et des girouettes Qui dentellent les toits blancs de leur profil noir, Chagrine, elle poursuit les chattes inquiètes,   Et guettant les matous lascifs qui vont s’asseoir Au bord de la gouttière, elle monte la garde Devant ces diamants, les étoiles du soir.   Voici l’astre aux blancheurs métalliques qui farde De craie,... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

06 juin 2011

Hésitation - Jules Verne

Hésitation   À une jeune personne à la noble tournure, aux yeux grands et noirs   Celle que j'aime a de grands yeux Sous de brunes prunelles ; Celle que j'aime sous les cieux Est la belle des belles. Elle dore, embellit mes jours, Oh ! si j'étais à même, Mon Dieu, je voudrais voir toujours Celle que j'aime.   Celle que j'aime est douce à voir, Il est doux de l'entendre ; Sa vue au cœur fixe l'espoir Que sa voix fait comprendre. Son amour sera-t-il pour moi, Pour moi seul, pour moi-même ? Si j'aime,... [Lire la suite]
07 mai 2011

Au printemps - Jacques Brel

Au printemps   Au printemps au printemps Et mon cœur et ton cœur Sont repeints au vin blanc Au printemps au printemps Les amants vont prier Notre-Dame du bon temps Au printemps Pour une fleur un sourire un serment Pour l'ombre d'un regard en riant   Toutes les filles Vous donneront leurs baisers Puis tous leurs espoirs Vois tous ces cœurs Comme des artichauts Qui s'effeuillent en battant Pour s'offrir aux badauds Vois tous ces cœurs Comme de gentils mégots Qui s'enflamment en riant Pour les filles du... [Lire la suite]
24 mars 2011

Idylle - Federico Garcia Lorca

Idylle   Tu voulais que je te dise le secret du printemps.   Moi je suis pour le secret tout comme le sapin.   Arbre dont les mille petits doigts indiquent mille petits chemins.   Je ne te dirai jamais, mon amour, pourquoi le ruisseau coule lentement.   Mais je placerai dans ma voix stagnante le ciel cendré de ton regard.   Tourne autour de moi, petite brune ! Fais attention à mes petites feuilles.   Tourne encore autour de moi, en jouant à la noria de l'amour.   Ay ! Je... [Lire la suite]
16 mars 2011

Les Assis - Arthur Rimbaud

Les Assis   Noirs de loupes, grêlés, les yeux cerclés de baguesVertes, leurs doigts boulus crispés à leurs fémursLe sinciput plaqué de hargnosités vaguesComme les floraisons lépreuses des vieux murs ;   Ils ont greffé dans des amours épileptiquesLeur fantasque ossature aux grands squelettes noirsDe leurs chaises ; leurs pieds aux barreaux rachitiquesS'entrelacent pour les matins et pour les soirs !   Ces vieillards ont toujours fait tresse avec leurs sièges,Sentant les soleils vifs percaliser leur peauOu, les yeux... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,