11 mai 2012

Chanson de la plus haute tour - Arthur Rimbaud

Chanson de la plus haute tour   Oisive jeunesse A tout asservie, Par délicatesse J'ai perdu ma vie. Ah ! Que le temps vienne Où les cœurs s'éprennent.   Je me suis dit : laisse, Et qu'on ne te voie : Et sans la promesse De plus hautes joies. Que rien ne t'arrête, Auguste retraite.   J'ai tant fait patience Qu'à jamais j'oublie ; Craintes et souffrances Aux cieux sont parties. Et la soif malsaine Obscurcit mes veines.   Ainsi la prairie A l'oubli livrée, Grandie, et fleurie D'encens et... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

06 mars 2012

Souvenez-vous de moi - Pauline de Flaugergues

Souvenez-vous de moi   Mon œil distrait, errant dans la prairie, T'a reconnue avec transport. Suis-moi, rappelle à mon âme attendrie Les moments passés sur ce bord. Mais non, fleuris et meurs sur ce rivage, J'y voudrais mourir près de toi... Je pars... Vous tous dont j'emporte l'image, Souvenez-vous de moi !   Pauline de FLAUGERGUES (1810-1853)
08 septembre 2011

La Prairie d'herbe bleue - Marcel Béalu

La prairie d'herbe bleue   Nous serons tous les deux et il n'y aura plus de départs Nos pensers confondus ressembleront à la pleine lune Au dessus d'une grande ville apaisée par la nuit Alors je me souviendrai des rues des faubourgs Le square cerné de maisons grises Où les oiseaux tombaient des arbres comme des boules de suie Les minuscules boutiques de caramels à deux sous Et les odeurs du samedi soir sur la place du marché Une plainte rouillée traversant le brouillard Me rappellera encore ces deux vieux époux ... [Lire la suite]
10 mars 2010

L'isolement - Alphonse de Lamartine

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Comic Sans MS"; panose-1:0 3 15 7 2 3 3 2 2 2; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal,... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
19 septembre 2009

Le balai - Arthur Rimbaud

Le balai C’est un humble balai de chiendent, trop dur Pour une chambre ou pour la peinture d’un mur. L’usage en est navrant et ne vaut pas qu’on rie. Racine prise à quelque ancienne prairie Son crin inerte sèche : et son manche a blanchi. Tel un bois d’île à la canicule rougi. La cordelette semble une tresse gelée. J’aime de cet objet la saveur désolée Et j’en voudrais laver tes larges bords de lait, Ô Lune où l’esprit de nos Sœurs mortes se plaît. F. C. Arthur RIMBAUD[Album Zutique]
Posté par muze15 à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
29 août 2009

Le Grillon - Jean-Pierre Claris de Florian

Le Grillon Un pauvre petit grilloncaché dans l'herbe fleurieregardoit un papillonvoltigeant dans la prairie.L'insecte ailé brilloit des plus vives couleurs ;l'azur, le pourpre et l'or éclatoient sur ses ailes ;jeune, beau, petit-maître, il court de fleurs en fleurs ;prenant et quittant les plus belles.Ah ! Disoit le grillon, que son sort et le miensont différents ! Dame naturepour lui fit tout et pour moi rien.Je n'ai point de talent, encor moins de figure ;nul ne prend garde à moi, l'on m' ignore ici bas :autant vaudroit n'exister... [Lire la suite]
04 août 2009

Étude de pronoms - Jean Tardieu

Étude de pronoms O toi ô toi ô toi ô toitoi qui déjà toi qui pourtanttoi que surtout. Toi qui pendant toi qui jadis toi que toujourstoi maintenant. Moi toujours arbre et toi toujours prairiemoi souffle toi feuillagemoi parmi, toi selon! Et nous qui sans personnepar la clarté par le silenceavec rien pour nous seulstout, parfaitement tout! Jean TARDIEU(1951)[Monsieur Monsieur]
07 décembre 2008

L’isolement - Alphonse de Lamartine

L’isolement Souvent sur la montagne, à l’ombre du vieux chêne, Au coucher du soleil, tristement je m’assieds ; Je promène au hasard mes regards sur la plaine, Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds. Ici, gronde le fleuve aux vagues écumantes ; Il serpente, et s’enfonce en un lointain obscur ; Là, le lac immobile étend ses eaux dormantes Où l’étoile du soir se lève dans l’azur. Au sommet de ces monts couronnés de bois sombres, Le crépuscule encor jette un dernier rayon, Et le char vaporeux de la reine des ombres... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
06 septembre 2008

Divagation - Muze15

Au loin La PrairieQue de souvenirsIciTeintés de plaisirs
Posté par muze15 à 09:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,