25 septembre 2012

Aucuns ont dit la Théorique - Pernette du Guillet

Aucuns ont dit la Théorique   Aucuns ont dit la Théorique Être devant que la Pratique : Ce que bien nier on pouvait.   Car qui fit l'art, jà la savait, Qui est un point qu'un Sophistique Concéderait tout en dormant :   Quant à moi je dis, pour réplique, Qu'Amour fut premier, que l'Amant.   Pernette du GUILLET (1520-1545) [Rymes XLVI]

24 septembre 2012

À un sot rimeur, qui trop l'importunait d'aimer - Pernette du Guillet

À un sot rimeur, qui trop l'importunait d'aimer   Tu te plains que plus ne rimasse, Bien qu'un temps fut que plus aimasse À étendre vers rimassés, Que d'avoir biens sans rime assez : Mais je vois que qui trop rimoye Sus ses vieux jours enfin larmoye.   Car qui s'amuse à rimacher À la fin n'a rien à mâcher.   Et pource, donc, rime, rimache, Rimone tant et rime hache, Qu'avecques toute ta rimaille N'aies, dont tu sois marri, maille : Et tu verras qu'à ta rimasse Comme moi feras la grimace, Maudissant et... [Lire la suite]
01 septembre 2012

Un seul je hais, qui deux me fait aimer - Pernette du Guillet

Un seul je hais, qui deux me fait aimer   Un seul je hais, qui deux me fait aimer Plus par pitié d'aveuglée jeunesse, Qui trouve doux ce que je trouve amer, Que par instinct d'amoureuse détresse, Laquelle toute au quatrième m'adresse, Le voyant tout en moi s'iniquiter.   Par quoi, voulant envers tous m'acquitter, Contrainte suis - afin que ne m'écarte - Fuyant les trois, le quatrième quitter, Pour non trembler si grosse fièvre quarte.   Pernette du GUILLET (1520-1545) [Rymes XLV]
14 janvier 2011

Jà n’est besoin que plus je me soucie - Pernette du Guillet

@font-face {   font-family: "Cambria"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } Jà n’est besoin que plus je me soucie Jà n’est besoin que plus je me soucie Si le jour faut, ou que vienne la nuit, Nuit hivernale et sans lune obscurcie ; Car tout cela, certes, rien ne me nuit, Puisque mon Jour par clarté adoucie M’éclaire toute, et tant, qu’à la minuit En mon esprit me fait apercevoir Ce... [Lire la suite]
27 novembre 2010

Qui dira ma robe fourrée - Pernette du Guillet

@font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } Qui dira ma robe fourrée Qui dira ma robe fourrée De la belle pluie dorée Qui Daphnés enclose ébranla : Je ne sais rien moins, que cela. Qui dira qu'à plusieurs je tends Pour en avoir mon ... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
15 novembre 2010

Celle clarté mouvante sans ombrage - Pernette du Guillet

@font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } Celle clarté mouvante sans ombrage Celle clarté mouvante sans ombrage, Qui m'éclaircit en mes ténébreux jours, De sa lueur éblouit l'œil volage À l'inconstant, pour ne voir mes séjours : Car, me voyant,... [Lire la suite]

16 octobre 2010

Pour une anatomie - Pernette du Guillet

@font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } Pour une anatomie Qui voudra bien contempler l'Univers, Où du grand Dieu le grand pouvoir abonde En éléments, et animaux divers, En Ciel, et Terre, et Mer large et profonde, Vienne voir l'homme, où la... [Lire la suite]
08 octobre 2010

Le haut pouvoir des Astres a permis - Pernette du Guillet

@font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } Le haut pouvoir des Astres a permis Le haut pouvoir des Astres a permis - Quand je naquis - d'être heureuse et servie : Dont, connaissant celui qui m'est promis, Restée suis sans sentiment de vie, Fors... [Lire la suite]
04 octobre 2010

Je suis la Journée - Pernette du Guillet

@font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } Je suis la Journée Je suis la Journée, Vous, Amy, le jour, Qui m'a détournée Du fâcheux séjour. D'aimer la Nuit certes je ne veux point, Pource qu'à vice elle vient toute à point : Mais à vous toute... [Lire la suite]
26 septembre 2010

À qui plus est un Amant obligé - Pernette du Guillet

@font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } À qui plus est un Amant obligé À qui plus est un Amant obligé : Ou à Amour, ou vraiment à sa Dame ? Car son service est par eux rédigé Au rang de ceux qui aiment lauds, et fame. À lui il doit le ... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,