31 août 2012

Éphéméride - Muze15

  31 Août 1867 Charles-Pierre Baudelaire est un poète français, né à Paris le 9 avril 1821 et mort dans la même ville le 31 août 1867. « Dante d'une époque déchue » selon le mot de Barbey d'Aurevilly, nourri de romantisme, tourné vers le classicisme, à la croisée entre le Parnasse et le symbolisme, chantre de la « modernité », il occupe une place qui lui est propre dans l'histoire littéraire du XIXe siècle. Du Romantisme, Baudelaire hérite la vision du poète en marge de la société humaine, plus près de Dieu... [Lire la suite]

19 mars 2012

Citation à penser

L'amour est un puissant sorcier. Il enivre, enveloppe, isole. Il crée des parfums dans l'air pur. De la chaleur en plein hiver. Et embellit tout ce qu'il touche.Leos JANACEK
16 novembre 2011

Feuille d'automne - Charlotte Serre

Feuille d'automne   Feuille d'automne Bijou vermeil Qui tourbillonne Dans le soleil, Flambe l'automne Pourpres et ors Qui vermillonnent Tel un trésor.   Feuille dansante Dans le vent fou Qui, frissonnante Tombe à genoux En la supplique Des feux mourants, Mélancoliques Dans leurs tourments.   Sème l'automne Sur les étangs Combien s'étonne Le cygne blanc Qui, sous les aunes S'en va glissant. L'air monotone Va s'imprégnant.   Dans les vallées Au cœur saignant Taches rouillées Feuilles... [Lire la suite]
19 septembre 2011

Le Monstre - Maurice Rollinat

Le Monstre   En face d’un miroir est une femme étrange Qui tire une perruque où l’or brille à foison, Et son crâne apparaît jaune comme une orange Et tout gras des parfums de sa fausse toison.   Sous des lampes jetant une clarté sévère Elle sort de sa bouche un râtelier ducal, Et de l’orbite gauche arrache un œil de verre Qu’elle met avec soin dans un petit bocal.   Elle ôte un nez de cire et deux gros seins d’ouate Qu’elle jette en grinçant dans une riche boîte, Et murmure : « Ce soir, je l’appelais mon... [Lire la suite]
08 mai 2011

Puisque mai tout en fleurs dans les prés nous réclame - Victor Hugo

Puisque mai tout en fleurs dans les prés nous réclame   Puisque mai tout en fleurs dans les prés nous réclame, Viens ! ne te lasse pas de mêler à ton âme La campagne, les bois, les ombrages charmants, Les larges clairs de lune au bord des flots dormants, Le sentier qui finit où le chemin commence, Et l'air et le printemps et l'horizon immense, L'horizon que ce monde attache humble et joyeux Comme une lèvre au bas de la robe des cieux ! Viens ! et que le regard des pudiques étoiles Qui tombe sur la terre à travers tant... [Lire la suite]
17 mars 2011

Le Voyageur - Jean Kobs

Le Voyageur   Tu savais que mon cœur aurait soif de beauté Et semas sur mes pas tes splendeurs naturelles ; Aussi bien chaque fois, en me penchant sur elles, N’ai-je point entendu l’infini chuchoter.   Je vous vis sur les eaux, étoiles, clignoter ; Ô roses du jardin, comme vous étiez belles ; Sur ces rives j’avais, ô mouettes, vos ailes ; Vagues, parfums, sur vous ma peine a su flotter !   Mais de tous les pays, un seul sans fin m’enivre ; Ont-ils saisi le chant de la douceur de vivre Ceux qui n’ont pas... [Lire la suite]
11 mars 2011

Le papillon - Alphonse de Lamartine

Le papillon   Naître avec le printemps, mourir avec les roses, Sur l'aile du zéphyr nager dans un ciel pur ; Balancé sur le sein des fleurs à peine écloses, S'envivrer de parfums, de lumière et d'azur ; Secouant, jeune encore, la poudre de ses ailes, S'envoler comme un souffle aux voûtes éternelles ; Voilà du papillon le destin enchanté ; Il ressemble au désir, qui ne jamais se pose, Et sans se satisfaire, effleurant toute chose, Retourne enfin au ciel chercher la volupté.   Alphonse de LAMARTINE
25 septembre 2009

Hérodiade - Stéphane Mallarmé [I]

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman";} p {margin-right:0cm; ... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
28 août 2009

Sonnet - Jean-Victor Joubert de Mairdre

Sonnet Tu as su, ô Marie, toi si belle, si femme,Illuminer mon cœur, et mon corps, et mon âme.Ta sensualité a enflammé mon sang,Je t'ai aimé d'amour, à l'ombre d'Innocent. La douceur de ton sein, la courbe de tes hanchesL'éclat malicieux de tes grands yeux pervencheLe parfum de ta chair, ta douce carnationOnt allumés en moi le feu de la passion. Oui, j'ai joui de toi, de tes parfums intimesEt quand viendrons pour moi les angoisses ultimesUn sourire de toi calmera mes tourments, Moi qui t'aimais d'amour, moi qui fus ton... [Lire la suite]