19 octobre 2012

L'empreinte - Anna de Noailles

L'empreinte   Je m'appuierai si bien et si fort à la vie, D'une si rude étreinte et d'un tel serrement, Qu'avant que la douceur du jour me soit ravie Elle s'échauffera de mon enlacement.   La mer, abondamment sur le monde étalée, Gardera, dans la route errante de son eau, Le goût de ma douleur qui est âcre et salée Et sur les jours mouvants roule comme un bateau.   Je laisserai de moi dans le pli des collines La chaleur de mes yeux qui les ont vu fleurir, Et la cigale assise aux branches de l'épine Fera... [Lire la suite]

05 février 2012

La prière - Alphonse de Lamartine [VI]

La prière   Oui, j'espère, Seigneur, en ta magnificence : Partout à pleines mains prodiguant l'existence, Tu n'auras pas borné le nombre de mes jours A ces jours d'ici-bas, si troublés et si courts. Je te vois en tous lieux conserver et produire ; Celui qui peut créer dédaigne de détruire. Témoin de ta puissance et sûr de ta bonté J'attends le jour sans fin de l'immortalité. La mort m'entoure en vain de ses ombres funèbres, Ma raison voit le jour à travers ces ténèbres. C'est le dernier degré qui m'approche de toi, ... [Lire la suite]
29 janvier 2012

Nature, laisse-moi... - Cécile Sauvage

Nature, laisse-moi...   Nature, laisse-moi me mêler à ta fange, M'enfoncer dans la terre où la racine mange, Où la sève montante est pareille à mon sang. Je suis comme ton monde où fauche le croissant Et sous le baiser dru du soleil qui ruisselle, J'ai le frisson luisant de ton herbe nouvelle. Tes oiseaux sont éclos dans le nid de mon cœur, J'ai dans la chair le goût précis de ta saveur, Je marche à ton pas rond qui tourne dans la sphère, Je suis lourde de glèbe, et la branche légère Me prête sur l'azur son geste... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
26 janvier 2012

Que des sombres Enfers les tremblantes horreurs - Isaac Habert

Que des sombres Enfers les tremblantes horreurs   Que des sombres Enfers les tremblantes horreurs Viennent m'environner, les cavernes affreuses, Les fleuves ensoufrés, les âmes malheureuses, La mort, l'effroi, la peur, la rage et les fureurs,   Que je sois assailli des horribles terreurs Du chien à trois gosiers, des Dires serpenteuses, Des fantômes volants et des ombres hideuses, De Titye étendu pour gémir ses erreurs.   Qu'avec eux du haut ciel les éclats du tonnerre Viennent pour m'accabler, cette... [Lire la suite]
23 novembre 2011

Feuilles d'automne - Francis Vielé-Griffin

Feuilles d'automne (titre proposé)   [...]   Le rêve de la vallée, Toute d'or et d'ombre au loin, M'a pris et bercé et roulé Dans un parfum de vigne et de foin ;   [...]   J'ai choisi l'automne attendri Et cette heure des ombres longues ; Je cueille une rose flétrie ; On marche et les feuilles tombent.   Je regarde, feuille à feuille, S'éparpiller dans le soir Le manteau d'or et d'orgueil De ces grands arbres noirs ;   Je regarde, goutte à goutte, Tomber comme du sang, Les... [Lire la suite]
03 octobre 2011

Le cimetière marin - Paul Valéry [IV]

Le cimetière marin   Fermé, sacré, plein d'un feu sans matière, Fragment terrestre offert à la lumière, Ce lieu me plaît, dominé de flambeaux, Composé d'or, de pierre et d'arbres sombres, Où tant de marbre est tremblant sur tant d'ombres ; La mer fidèle y dort sur mes tombeaux !   Chienne splendide, écarte l'idolâtre ! Quand solitaire au sourire de pâtre, Je pais longtemps, moutons mystérieux, Le blanc troupeau de mes tranquilles tombes, Éloignes-en les prudentes colombes, Les songes vains, les anges curieux ! ... [Lire la suite]

10 septembre 2011

Ariel - Sylvia Plath

Ariel   Stase dans l’obscurité Ensuite le bleu sans substance se déverse dans le tout ou rien et les distance Dieu est une lionne, comment de l’un nous poussons pivot des talons et des genoux ! Le sillon sépare et passe, sœur vers l’arc brun du cou que je ne peux saisir Œil de nègre baies des crochets d’un rôle obscur — noir et tendre sang plein la bouche, ombres. Quelque chose d’autre me traîne au travers de l’air – fémurs, cheveux; flocons de mes talons. Blanche Godiva, je t’épelle – mains mortes,... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
07 septembre 2011

Divagation - Muze15

Opalescente épureOmbres emmitoufléesDouces frôlures
Posté par muze15 à 10:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 mai 2011

Cantique de colonnes - Paul Valéry

Cantique de colonnes   à Léon-Paul Fargue   Douces colonnes, aux Chapeaux garnis de jour, Ornés de vrais oiseaux Qui marchent sur le tour,   Douces colonnes, ô L'orchestre de fuseaux ! Chacun immole son Silence à l'unisson.   Que portez-vous si haut, Égales radieuses? — Au désir sans défaut Nos grâces studieuses !   Nous chantons à la fois Que nous portons les cieux ! o seule et sage voix Qui chantes pour les yeux !          Vois quels hymnes... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 06:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
29 avril 2011

Spectacle rassurant - Victor Hugo

Spectacle rassurant   Tout est lumière, tout est joie. L'araignée au pied diligent Attache aux tulipes de soie Les rondes dentelles d'argent.   La frissonnante libellule Mire les globes de ses yeux Dans l'étang splendide où pullule Tout un monde mystérieux.   La rose semble, rajeunie, S'accoupler au bouton vermeil L'oiseau chante plein d'harmonie Dans les rameaux pleins de soleil.   Sous les bois, où tout bruit s'émousse, Le faon craintif joue en rêvant : Dans les verts écrins de la mousse, Luit... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,