11 avril 2013

Chansons d’oiseaux - Louise Michel

Chansons d’oiseaux   Hirondelle qui viens de la nue orageuse Hirondelle fidèle, où vas-tu ? dis-le-moi. Quelle brise t’emporte, errante voyageuse ? Écoute, je voudrais m’en aller avec toi,   Bien loin, bien loin d’ici, vers d’immenses rivages, Vers de grands rochers nus, des grèves, des déserts, Dans l’inconnu muet, ou bien vers d’autres âges, Vers les astres errants qui roulent dans les airs.   Ah ! laisse-moi pleurer, pleurer, quand de tes ailes Tu rases l’herbe verte et qu’aux profonds concerts Des... [Lire la suite]

11 septembre 2012

Les espaliers - Émile Verhaeren

Les espaliers   D'énormes espaliers tendaient des rameaux longs Où les fruits allumaient leur chair et leur pléthore, Pareils, dans la verdure, à ces rouges ballons Qu'on voit flamber les nuits de kermesse sonore.   Pendant vingt ans, malgré l'hiver et ses grêlons, Malgré les gels du soir, les givres de l'aurore, Ils s'étaient accrochés aux fentes des moellons, Pour monter jusqu'au toit, monter, monter encore.   Maintenant ils couvraient de leur faste les murs Et sur les pignons hauts et clairs, poires et... [Lire la suite]
15 juillet 2012

Si d'autres fleurs décorent la maison - Émile Verhaeren

Si d'autres fleurs décorent la maison   Si d'autres fleurs décorent la maison Et la splendeur du paysage, Les étangs purs luisent toujours dans le gazon, Avec les grands yeux d'eau de leur mouvant visage.   Dites de quels lointains profonds et inconnus Tant de nouveaux oiseaux sont-ils venus, Avec du soleil sur leurs ailes ?   Juillet a remplacé Avril dans le jardin Et les tons bleus par les grands tons incarnadins, L'espace est chaud et le vent frêle ; Mille insectes brillent dans l'air, joyeusement, Et... [Lire la suite]
21 juin 2012

Près d'Avranches - Victor Hugo

Près d'Avranches   La nuit morne tombait sur la morne étendue.   Le vent du soir soufflait, et, d'une aile éperdue, Faisait fuir, à travers les écueils de granit, Quelques voiles au port, quelques oiseaux au nid.   Triste jusqu'à la mort, je contemplais le monde. Oh ! que la mer est vaste et que l'âme est profonde !   Saint-Michel surgissait, seul sur les flots amers, Chéops de l'occident, pyramide des mers.   Je songeais à l'Egypte aux plis infranchissables, A la grande isolée éternelle des... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
30 avril 2012

Divagation - Muze15

Chasseurs d'éternitéOiseaux en brasséeInsondables envolées
22 mars 2012

Autour de ma maison - Émile Verhaeren [I]

Autour de ma maison   Pour vivre clair, ferme et juste, Avec mon cœur, j'admire tout Ce qui vibre, travaille et bout Dans la tendresse humaine et sur la terre auguste.   L'hiver s'en va et voici mars et puis avril Et puis le prime été, joyeux et puéril. Sur la glycine en fleurs que la rosée humecte, Rouges, verts, bleus, jaunes, bistres, vermeils, Les mille insectes Bougent et butinent dans le soleil. Oh la merveille de leurs ailes qui brillent Et leur corps fin comme une aiguille Et leurs pattes et leurs... [Lire la suite]

07 novembre 2011

Automne - Anna de Noailles

Automne   Voici venu le froid radieux de septembre : Le vent voudrait entrer et jouer dans les chambres ; Mais la maison a l'air sévère, ce matin. Et le laisse dehors qui sanglote au jardin,   Comme toutes les voix de l'été se sont tues ! Pourquoi ne met-on pas de mantes aux statues ! Tout est transi, tout tremble et tout a peur ; je crois Que la bise grelotte et que l'eau même a froid.   Les feuilles dans le vent courent comme des folles ; Elle voudraient aller où les oiseaux s'envolent, Mais le vent les... [Lire la suite]
27 octobre 2011

Pensées des Morts - Alphonse de Lamartine [III]

Pensées des Morts   Voilà les feuilles sans sève Qui tombent sur le gazon Voila le vent qui s'élève Et gémit dans le vallon Voila l'errante hirondelle Qui rase du bout de l'aile L'eau dormante des marais Voilà l'enfant des chaumières Qui glane sur les bruyères Le bois tombe des forêts   Voilà les feuilles sans sève Qui tombent sur le gazon, Voilà le vent qui s’élève Et gémit dans le vallon, Voilà l’errante hirondelle Qui rase du bout de l’aile L’eau dormante des marais, Voilà l’enfant des chaumières Qui... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
22 octobre 2011

Silence d'automne - Fernand Gregh

Silence d'automne   C'est le silence de l'automne Où vibre un soleil, monotone Dans la profondeur des cieux blancs ... Voici qu'à l'approche du givre Les grands bois s'arrêtent de vivre Et retiennent leurs cœurs tremblants.   Vois, le ciel vibre, monotone ; C'est le silence de l'automne.   O forêt ! qu'ils sont loin les oiseaux d'autrefois Et les murmures d'or des guêpes dans les bois ! Adieu, la vie immense et folle qui bourdonne ! Entends, dans cette paix qui comme toi frissonne, Combien s'est ralenti... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
29 septembre 2011

L'île - Marie Noël

L'île   Solitude au vent, ô sans pays, mon Île, Que les barques de loin entourent d’élans Et d’appels, sous l’essor gris des goélands, Mon Île, mon lieu sans port, ni quai, ni ville,   Mon Île où s’élance en secret la montagne La plus haute que Dieu heurte du talon Et repousse… Ô Seule entre les aquilons Qui n’a que la mer farouche pour compagne.   Temps où se plaint l’air en éternels préludes, Mon Île où l’Amour me héla sur le bord D’un chemin de cieux qui descendait à mort, Espace où les vols se... [Lire la suite]