04 janvier 2012

Je fumais tout en mon fort soupirer - Pontus de Tyard

Je fumais tout en mon fort soupirer   Je fumais tout en mon fort soupirer, Si chaudement, que le froid de son cœur Se distilla ; et l'ardente vigueur Lui fit d'Amour un soupir respirer.   Mes yeux aussi, coutumiers d'attirer A leurs ruisseaux tant de triste liqueur, Amollissaient toute dure rigueur, Dont me soulait ma dame martyrer.   Quand comme émue au soin de mon souci, Me bienheurant de piteuse merci, Merci, fin seule à mes dolents ennuis,   " Ami, dit-elle en visage amoureux, Je mettrai fin à... [Lire la suite]

28 novembre 2011

Stances amoureuses de la Reine de Navarre sur ses amours avec Champvallon - Marguerite de Valois [II]

Stances amoureuses de la Reine de Navarre sur ses amours avec Champvallon (extraits)   […] Le faix de mes travaux élève ma constance, Le coup de mes malheurs endurcit ma souffrance, Le vent de ma fortune attise mes désirs. Toi, pour qui je pâtis, sujet de mon attente, Âme de mon amour, sois constante et contente Et, joyeuse, jouis de mes tristes plaisirs.   Nos deux corps sont en toi, je ne sers plus que d’ombre ; Nos amis sont à toi, je ne sers que de nombre. Las ! puisque tu es tout et que je ne suis... [Lire la suite]
14 juillet 2011

Ô vous mes nuits - Catherine Pozzi

Ô vous mes nuits   Ô vous mes nuits, ô noires attendues Ô pays fier, ô secrets obstinés Ô longs regards, ô foudroyantes nues Ô vol permis outre les cieux fermés.   Ô grand désir, ô surprise épandue Ô beau parcours de l’esprit enchanté Ô pire mal, ô grâce descendue O porte ouverte où nul n’avait passé   Je ne sais pas pourquoi je meurs et noie Avant d’entrer à l’éternel séjour. Je ne sais pas de qui je suis la proie. Je ne sais pas de qui je suis l’amour.   Catherine POZZI
01 juillet 2011

Touffe de mots - Marie-Claire d'Orbaix

Touffe de mots   Tu ne viens jamais les mains vides Tu poses sur mes genoux des brassées de poèmes des touffes de mots                jonquilles qui ont allumé tes nuits avant de fleurir à l'aube dans ta bouche je respire ces phrases de ta vie halos sur mon corps et mon visage.   Marie-Claire d'ORBAIX
Posté par muze15 à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
07 juin 2011

Pendant que - Gilles Vigneault

Pendant que   Pendant que les bateaux Font l'amour et la guerre Avec l'eau qui les broie Pendant que les ruisseaux Dans les secrets des bois Deviennent des rivières   Moi, moi, je t'aime Moi, moi, je t'aime   Pendant que le soleil Plus haut que les nuages Fait ses nuits et ses jours Pendant que ses pareils Continuent des voyages Chargés de leurs amours   Moi, moi, je t'aime Moi, moi, je t'aime   Pendant que les grands vents Imaginent des ailes Aux coins secrets de l'air Pendant qu'un... [Lire la suite]
10 mars 2011

Dans le dortoir du pensionnat - Renée Vivien

Dans le dortoir du pensionnat   Dans le dortoir du pensionnat, La solitude ne dort jamais Et elle hante les jeunes filles en fleur Dont le corps en éveil Ondule de soif Sur le drap vide de caresses. Alors elles se lèvent Et marchent dans les troubles De leurs sensations nouvelles, Inquiètes et désireuses à la fois, La tête baissée mais les seins tendus Et elles se frôlent des pensées du corps Et elles se rejoignent Et s’effleurent Et se tendent Et tremblent Et s’oublient À combler leur solitude, À entendre le... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

01 février 2011

Sonnet II - Louise Labé

II @font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } Ô beaux yeux bruns, ô regards détournés, ô chauds soupirs, ô larmes répandues, ô noires nuits vainement attendues, ô jours luisants vainement revenus ! Ô tristes plaintes, ô désirs obstinés, ô temps... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
14 novembre 2010

En sortant du collège - Victor Hugo

@font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } En sortant du collège Première lettre Puisque nous avons seize ans, Vivons, mon vieux camarade, Et cessons d'être innocents ; Car c'est là le premier grade. Vivre c'est aimer. Apprends Que,... [Lire la suite]
29 septembre 2010

L'âme - Germain Nouveau

@font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } L'âme Comme un exilé du vieux thème, J'ai descendu ton escalier ; Mais ce qu'a lié l'Amour même, Le temps ne peut le délier. Chaque soir quand ton corps se couche Dans ton lit qui n'est plus à... [Lire la suite]
19 septembre 2010

L'alchimiste - Aloysius Bertrand

@font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } L'alchimiste Rien encore ! - Et vainement ai-je feuilleté pendant trois jours et trois nuits, aux blafardes lueurs de la lampe, les livres hermétiques de Raymond-Lulle ! Non rien, si ce n'est avec le sifflement de la cornue étincelante, les ... [Lire la suite]