08 avril 2013

Moriture - Ondine Valmore

Moriture   Regarde ! avec amour la terre se couronne ; Sous les vents attiédis son front rêve et frissonne ; L'herbe rajeunissante habille le rocher Où les nids amoureux vont déjà se cacher. Regarde ! à flots pressés la sève monte et chante. On voit les bois frémir : Donne toute ton âme au tableau qui t'enchante, Ô toi qui dois mourir !   Écoute ! la nuit pure a soulevé ses voiles, Et berce l'univers aux hymnes des étoiles ; Sous les rameaux touffus une touchante voix S'élève, traduisant l'âme errante des bois... [Lire la suite]

22 janvier 2013

Citation à penser

Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.Khalil GIBRAN
Posté par muze15 à 06:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
08 octobre 2012

Citation à penser

Tu es blanche et je suis noir ; mais le jour a besoin de s'unir à la nuit pour enfanter l'aurore et le couchant, qui sont plus beaux que lui !Victor HUGO[Dit par Bug-Jargal dans Bug-Jargal]
Posté par muze15 à 05:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
02 octobre 2012

L’automne - Lucie Delarue-Mardrus

L’automne   On voit tout le temps, en automne, Quelque chose qui vous étonne, C’est une branche, tout à coup, Qui s’effeuille dans votre cou.   C’est un petit arbre tout rouge, Un, d’une autre couleur encor, Et puis, partout, ces feuilles d’or Qui tombent sans que rien ne bouge.   Nous aimons bien cette saison, Mais la nuit si tôt va descendre ! Retournons vite à la maison Rôtir nos marrons dans la cendre.   Lucie DELARUE-MARDRUS [Poèmes mignons pour les enfants – 1929]
22 septembre 2012

Obscur vallon, montagne sourcilleuse - Siméon-Guillaume de La Roque

Obscur vallon, montagne sourcilleuse   Obscur vallon, montagne sourcilleuse Qui vers Phœbus tient opposé le dos, Nuit solitaire, hôtesse du repos, Démons voisins de l'onde stygieuse,   Rocher pierreux, et vous caverne hideuse Où les lions et les ours sont enclos, Hiboux, corbeaux, augures d'Atropos, Le seul objet d'une âme malheureuse,   Triste désert du monde abandonné, Je suis esprit à grand tort condamné Aux feux, aux cris d'un Enfer ordinaire,   Et viens à vous pour lamenter mon sort, Fléchir... [Lire la suite]
18 septembre 2012

Chant d'amour - Jacques Peletier du Mans

Chant d'amour   Amour au cœur déjà me fait sentir Des ans passés un honteux repentir Qui me faisait ignorer sa puissance : Déjà en moi je me sens accusé D'ainsi avouer de ma vie abusé, Me repaissant de fausse jouissance.   J'étais content, mais pour rien ne vouloir ; J'étais joyeux de point ne me douloir ; Mon heur passait sans que je l'aperçusse, Je jouissais en l'ombre de mon bien Sans m'en sentir, sans entendre combien Et sans avouer à qui le gré j'en susse.   J'ai maintenant en quoi me réjouir, Je... [Lire la suite]

05 septembre 2012

À la nuit - Anna de Noailles

À la nuit   Nuits où meurent l'azur, les bruits et les contours, Où les vives clartés s'éteignent une à une, Ô nuit, urne profonde où les cendres du jour Descendent mollement et dansent à la lune,   Jardin d'épais ombrage, abri des corps déments, Grand cœur en qui tout rêve et tout désir pénètre Pour le repos charnel ou l'assouvissement, Nuit pleine des sommeils et des fautes de l'être,   Nuit propice aux plaisirs, à l'oubli, tour à tour, Où dans le calme obscur l'âme s'ouvre et tressaille Comme une fleur... [Lire la suite]
02 septembre 2012

Géranium - Alphonse de Lamartine

Géranium   Emblème de la nuit, ta fleur rougeâtre et sombre, Géranium, attend la nuit pour embaumer. Ton parfum hait le jour et se répand dans l'ombre. Oh ! dites, dites-moi, vous qui savez aimer, Dieu, comme cette fleur, n'a-t-il pas fait votre âme ?   N'est-il pas vrai qu'à ceux dont le cœur est de flamme Le monde et la clarté sont toujours importuns ? Et n'est-ce pas la nuit, et sous l'œil solitaire De la lune voilée, amante du mystère, Que l'amour doit sur nous épancher ses parfums ?   Alphonse de... [Lire la suite]
30 juin 2012

Éphéméride - Muze15

  30 Juin 1520 Les Espagnols sont chassés par les Aztèques de Tenochtitlán (l'actuelle Mexico) durant une nuit qui sera appelée "Noche triste". En 1518, le conquistador Hernán Cortès à la tête d'une petite troupe était parti conquérir le Mexique. Il avait séquestré l'empereur Moctezuma II et s'était emparé de sa riche capitale Tenochtitlán. Face à la révolte des Aztèques, Cortès ordonne la retraite. Il entreprendra alors le siège de la ville et au bout de 75 jours, Tenochtitlán sera anéanti et, avec elle, l'Empire aztèque.... [Lire la suite]
21 juin 2012

Près d'Avranches - Victor Hugo

Près d'Avranches   La nuit morne tombait sur la morne étendue.   Le vent du soir soufflait, et, d'une aile éperdue, Faisait fuir, à travers les écueils de granit, Quelques voiles au port, quelques oiseaux au nid.   Triste jusqu'à la mort, je contemplais le monde. Oh ! que la mer est vaste et que l'âme est profonde !   Saint-Michel surgissait, seul sur les flots amers, Chéops de l'occident, pyramide des mers.   Je songeais à l'Egypte aux plis infranchissables, A la grande isolée éternelle des... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,