15 septembre 2012

Le jardin et la maison - Anna de Noailles

Le jardin et la maison   Voici l'heure où le pré, les arbres et les fleurs Dans l'air dolent et doux soupirent leurs odeurs.   Les baies du lierre obscur où l'ombre se recueille Sentant venir le soir se couchent dans leurs feuilles,   Le jet d'eau du jardin, qui monte et redescend, Fait dans le bassin clair son bruit rafraîchissant ;   La paisible maison respire au jour qui baisse Les petits orangers fleurissant dans leurs caisses.   Le feuillage qui boit les vapeurs de l'étang Lassé des feux du... [Lire la suite]

05 septembre 2012

À la nuit - Anna de Noailles

À la nuit   Nuits où meurent l'azur, les bruits et les contours, Où les vives clartés s'éteignent une à une, Ô nuit, urne profonde où les cendres du jour Descendent mollement et dansent à la lune,   Jardin d'épais ombrage, abri des corps déments, Grand cœur en qui tout rêve et tout désir pénètre Pour le repos charnel ou l'assouvissement, Nuit pleine des sommeils et des fautes de l'être,   Nuit propice aux plaisirs, à l'oubli, tour à tour, Où dans le calme obscur l'âme s'ouvre et tressaille Comme une fleur... [Lire la suite]
27 juillet 2012

Les plaisirs des jardins - Anna de Noailles

Les plaisirs des jardins   Écoute, au beau jardin, couler à petits bruits La fontaine où, dès l'aube, un bras pieux recueille L'eau qui plaît à la soif de l'herbe et de la feuille, Des petits rosiers tors et des arbres à fruits.   - Viens avec moi, ce soir, en doux pèlerinage, Vers les massifs touffus et les clairs espaliers Où par la tige courte et forte, sont liés Les brugnons éclatants au verdoyant treillage.   Vois ces fleurs où la guêpe heureuse joue et boit, Respire ces parfums que le vent chaud... [Lire la suite]
22 juillet 2012

La journée heureuse - Anna de Noailles

La journée heureuse   Voici que je défaille et tremble de vous voir, Bel été qui venez jouer et vous asseoir Dans le jardin feuillu, sous l'arbre et la tonnelle. Comme votre douceur sur mon âme ruisselle ! Je retrouve le pré, l'étang, les noyers ronds, Les rosiers vifs avec leurs vols de moucherons, Le sapin dont l'écorce est résineuse et chaude ; Tout le miel de l'été aromatise et rôde Dans le vent qui se pend aux fleurs comme un essaim. - On voit déjà gonfler et mûrir le raisin ; L'odeur du blé nombreux se lève de... [Lire la suite]
19 juillet 2012

Le verger - Anna de Noailles [II]

Le verger   Un goût d'éclosion et de choses juteuses Montera de la courge humide et du melon, Midi fera flamber l'herbe silencieuse, Le jour sera tranquille, inépuisable et long.   Et la maison, avec sa toiture d'ardoises, Laissant sa porte sombre et ses volets ouverts, Respirera l'odeur des coings et des framboises Éparse lourdement autour des buissons verts ;   Mon cœur, indifférent et doux, aura la pente Du feuillage flexible et plat des haricots Sur qui l'eau de la nuit se dépose et serpente Et coule... [Lire la suite]
18 juillet 2012

Le verger - Anna de Noailles [I]

Le verger   Dans le jardin, sucré d'œillets et d'aromates, Lorsque l'aube a mouillé le serpolet touffu, Et que les lourds frelons, suspendus aux tomates, Chancellent, de rosée et de sève pourvus,   Je viendrai, sous l'azur et la brume flottante, Ivre du temps vivace et du jour retrouvé, Mon cœur se dressera comme le coq qui chante Insatiablement vers le soleil levé.   L'air chaud sera laiteux sur toute la verdure, Sur l'effort généreux et prudent des semis, Sur la salade vive et le buis des bordures, Sur... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

08 novembre 2011

Les saisons et l'amour - Anna de Noailles

Les saisons et l'amour   Le gazon soleilleux est plein De campanules violettes, Le jour las et brûlé halette Et pend aux ailes des moulins.   La nature, comme une abeille, Est lourde de miel et d'odeur, Le vent se berce dans les fleurs Et tout l'été luisant sommeille.   Ô gaieté claire du matin Où l'âme, simple dans sa course, Est dansante comme une source Qu'ombragent des brins de plantain !   De lumineuses araignées Glissent au long d'un fil vermeil, Le cœur dévide du soleil Dans la chaleur... [Lire la suite]
12 juillet 2011

Chatte persane - Anna de Noailles

Chatte persane   La chambre, où l’été monotone Confine les ors de sa gloire. Une brise tiède frissonne Et creuse d’argentines moires Sur la chatte aux yeux de démone Qui, sournoise et longue, vient boire Dans le vase des anémones …   Anna de NOAILLES [Derniers vers - Éditions Grasset, 1934]
29 juin 2011

J'écris pour que le jour où je ne serai plus - Anna de Noailles

J'écris pour que le jour où je ne serai plus   J'écris pour que le jour où je ne serai plus On sache comme l'air et le plaisir m'ont plu, Et que mon livre porte à la foule future Comme j'aimais la vie et l'heureuse Nature.   Attentive aux travaux des champs et des maisons, J'ai marqué chaque jour la forme des saisons, Parce que l'eau, la terre et la montagne flamme En nul endroit ne sont si belles qu'en mon âme !   J'ai dit ce que j'ai vu et ce que j'ai senti, D'un cœur pour qui le vrai ne fut point trop... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
25 juin 2011

Le jardin et la maison - Anna de Noailles

Le jardin et la maison (poème parfois intitulé Crépuscule)   Voici l’heure où le pré, les arbres et les fleurs Dans l’air dolent et doux soupirent leurs odeurs.   Les baies du lierre obscur où l’ombre se recueille Sentant venir le soir se couchent sur leurs feuilles,   Le jet d’eau du jardin, qui monte et redescend, Fait dans le bassin clair son bruit rafraîchissant;   La paisible maison respire au jour qui baisse Les petits orangers fleurissent dans leurs caisses.   Le feuillage qui boit les... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,