23 mai 2012

Ô combien est heureux qui n'est contraint de feindre - Joachim du Bellay

Ô combien est heureux qui n'est contraint de feindre   Ô combien est heureux qui n'est contraint de feindre, Ce que la vérité le contraint de penser, Et à qui le respect d'un qu'on n'ose offenser Ne peut la liberté de sa plume contraindre !   Las, pourquoi de ce nœud sens-je la mienne éteindre, Quand mes justes regrets je cuide commencer ? Et pourquoi ne se peut mon âme dispenser De ne sentir son mal ou de s'en pouvoir plaindre ?   On me donne la gêne, et si n'ose crier, On me voit tourmenter, et si n'ose... [Lire la suite]

30 juillet 2009

Horace - Pierre Corneille

S’attacher au combat contre un autre soi-mêmeAttaquer au parti qui prend pour défenseurLe frère d’une femme et l’amant d’une sœur,Et, rompant tous ces nœuds, s’armer pour la patrie,Contre un sang qu’on voudrait racheter de sa vie,Une telle vertu n’appartenait qu’à nousL’éclat de son grand nom lui fait peu de jaloux Pierre CORNEILLE[Horace - acte II, scène 3 - vers 444 à 450]
30 mai 2009

Les Destinées - Alfred de Vigny [III]

Détachant les nœuds lourds du joug de plomb du Sort, Toutes les nations à la fois s’écrièrent : « Ô Seigneur ! est-il vrai ? le Destin est-il mort ? » Et l’on vit remonter vers le ciel, par volées, Les filles du Destin, ouvrant avec effort Leurs ongles qui pressaient nos races désolées ; Sous leur robe aux longs plis voilant leurs pieds d’airain, Leur main inexorable et leur face inflexible ; Montant avec lenteur en innombrable essaim, D’un vol inaperçu, sans ailes, insensible, Comme apparaît au soir, vers... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,