12 juin 2012

La providence à l'homme - Alphonse de Lamartine [IV]

La providence à l'homme   Quand les voiles de ma sagesse A tes yeux seront abattus, Ces maux, dont gémit ta faiblesse, Seront transformés en vertus, De ces obscurités cessantes Tu verras sortir triomphantes Ma justice et ta liberté ; C'est la flamme qui purifie Le creuset divin où la vie Se change en immortalité !   Mais ton cœur endurci doute et murmure encore ; Ce jour ne suffit pas à tes yeux révoltés, Et dans la nuit des sens tu voudrais voir éclore De l'éternelle aurore Les célestes clartés !   ... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

12 mai 2012

La fontaine - Rainer Maria Rilke

La fontaine   Je ne veux qu'une seule leçon, c'est la tienne, fontaine, qui en toi-même retombes, - celle des eaux risquées auxquelles incombe ce céleste retour vers la vie terrienne.   Autant que ton multiple murmure rien ne saurait me servir d'exemple ; toi, ô colonne légère du temple qui se détruit par sa propre nature.   Dans ta chute, combien se module chaque jet d'eau qui termine sa danse. Que je me sens l'élève, l'émule de ton innombrable nuance !   Mais ce qui plus que ton chant vers toi me... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
18 avril 2012

Sur la rive d'un fleuve une nymphe éplorée - Joachim du Bellay

Sur la rive d'un fleuve une nymphe éplorée   Sur la rive d'un fleuve une nymphe éplorée, Croisant les bras au ciel avec mille sanglots, Accordait cette plainte au murmure des flots, Outrageant son beau teint et sa tresse dorée :   Las, où est maintenant cette face honorée, Où est cette grandeur et cet antique los, Où tout l'heur et l'honneur du monde fut enclos, Quand des hommes j'étais et des dieux adorée ?   N'était-ce pas assez que le discord mutin M'eût fait de tout le monde un publique butin, Si cet... [Lire la suite]
15 novembre 2011

Mélancolie - Albert Samain

Mélancolie   Le vent tourbillonnant, qui rabat les volets, Là-bas tord la forêt comme une chevelure. Des troncs entrechoqués monte un puissant murmure, Pareil au bruit des mers, rouleuses de galets.   L'automne qui descend des collines voilées Fait, sous ses pas profonds, tressaillir notre cœur Et voici que s'afflige avec plus de ferveur Le tendre désespoir des roses envolées.   Le vol des guêpes d'or qui vibrait sans repos S'est tu : le pêne grince à la grille rouillée ; La tonnelle grelotte et la terre... [Lire la suite]
27 octobre 2011

Pensées des Morts - Alphonse de Lamartine [III]

Pensées des Morts   Voilà les feuilles sans sève Qui tombent sur le gazon Voila le vent qui s'élève Et gémit dans le vallon Voila l'errante hirondelle Qui rase du bout de l'aile L'eau dormante des marais Voilà l'enfant des chaumières Qui glane sur les bruyères Le bois tombe des forêts   Voilà les feuilles sans sève Qui tombent sur le gazon, Voilà le vent qui s’élève Et gémit dans le vallon, Voilà l’errante hirondelle Qui rase du bout de l’aile L’eau dormante des marais, Voilà l’enfant des chaumières Qui... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
08 avril 2011

Chanson - Jacques Brenner

Chanson   Toute la nature frémit et murmure dans les roseaux au renouveau. Musique divine où l’on devine le parfait accord du Sud et du Nord. Le bonheur vient tends les mains, le bonheur passe suis sa trace.   Jacques BRENNER [La Minute heureuse - éditions Gallimard, 1947]

05 avril 2011

Divagation - Muze15

Artefacts intrigantsMurmure de l'eauPétales ondulants
Posté par muze15 à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 octobre 2009

L'Amour caché - Félix Arvers

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Comic Sans MS"; panose-1:0 3 15 7 2 3 3 2 2 2; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal,... [Lire la suite]
22 septembre 2009

Virelai : « Je chante par couverture » - Christine de Pisan

Virelai : « Je chante par couverture » Je chante par couverture, Mais mieux pleurassent mes œils, Ni nul ne sait le travail Que mon pauvre cœur endure. Pour ce muce ma douleur, Qu’en nul je ne vois pitié. Plus a l’on cause de pleur, Moins trouve l’on d’amitié. Pour ce plainte ni murmure Ne fais de mon piteux deuil. Ainçois ris quand pleurer veuil, Et sans rime et sans mesure Je chante par couverture. Petit porte de valeur De soi montrer déhaitié, Ne le tiennent qu’à foleur Ceux qui ont le cœur haitié. Si n’ai de démontrer... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
04 juillet 2009

C'est l'extase langoureuse - Paul Verlaine

C'est l'extase langoureuse C'est l'extase langoureuse,C'est la fatigue amoureuse,C'est tous les frissons des boisParmi l'étreinte des brises,C'est, vers les ramures grises,Le chœur des petites voix. O le frêle et frais murmure !Cela gazouille et susurre,Cela ressemble au cri douxQue l'herbe agitée expire...Tu dirais, sous l'eau qui vire,Le roulis sourd des cailloux. Cette âme qui se lamenteEn cette plainte dormante,C'est la nôtre, n'est-ce pas ?La mienne, dis, et la tienne,Dont s'exhale l'humble antiennePar ce tiède soir,... [Lire la suite]