27 février 2011

Sonnet XXIV - Louise Labé

XXIV   Ne me blâmez pas, Dames, si j'ai aimé, si j'ai senti mille torches ardentes, mille supplices, mille douleurs mordantes : Si j'ai consumé mon temps à pleurer,   Hélas ! N'entachez pas ma réputation. Si j'ai commis des fautes, les peines sont bien là, n'aiguisez point leurs pointes violentes : mais songez qu'Amour, à point nommé,   sans que vous ayez l'excuse d'être la femme d'un Vulcain, sans pouvoir accuser la beauté d'un Adonis, pourra, s'il veut, vous rendre plus amoureuses :   en ayant... [Lire la suite]