01 avril 2013

Ne fuis pas encore - Marguerite Desbordes-Valmore

Ne fuis pas encore   Tu crois, s'il fait sombre, Qu'on ne te voit pas, Non plus qu'une autre ombre, Glissant sur tes pas ? Mais l'air est sonore, Et ton pied bondit... Ne fuis pas encore : Je n'ai pas tout dit !   À qui ce gant rose Qui n'est pas le mien ? Quel parfum t'arrose, Qui n'est plus le tien ? Tu ris, mais prends garde, Ta lèvre pâlit... Moi je te regarde : Je n'ai pas tout dit !   Sur ton cœur cachées Des fleurs vont mourir ; Les as-tu cherchées Pour me les offrir ? Vois ! La lune... [Lire la suite]

04 février 2013

Citation à penser

Il ne sert de rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre.François MAURIAC
Posté par muze15 à 05:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
27 septembre 2012

Le cygne - François-René Sully Prudhomme

Le cygne   Sans bruit, sous le miroir des lacs profonds et calmes, Le cygne chasse l'onde avec ses larges palmes, Et glisse. Le duvet de ses flancs est pareil A des neiges d'avril qui croulent au soleil ; Mais, ferme et d'un blanc mat, vibrant sous le zéphire, Sa grande aile l'entraîne ainsi qu'un lent navire. Il dresse son beau col au-dessus des roseaux, Le plonge, le promène allongé sur les eaux, Le courbe gracieux comme un profil d'acanthe, Et cache son bec noir dans sa gorge éclatante. Tantôt le long des pins,... [Lire la suite]
13 septembre 2012

Plus vite, mûrissez ! - Goethe

Plus vite, mûrissez !   Verdis, plus épais, Feuillage de la treille Au bord de ma fenêtre. Jaillissez, plus serrés, Grains jumeaux de la grappe, Plus pleine, plus vite mûrissez ! Le soleil vous couve Sous son regard d’adieu. Du ciel propice Le souffle vous charme. D’une magique haleine La lune vous baigne. Hélas ! aussi vous humectent, De ces yeux jaillissant, Éternelle source de vie, Les larmes de la vie, Les larmes de l’amour.   Johann Wolfgang von GOETHE [Chansons – 1776]
05 septembre 2012

À la nuit - Anna de Noailles

À la nuit   Nuits où meurent l'azur, les bruits et les contours, Où les vives clartés s'éteignent une à une, Ô nuit, urne profonde où les cendres du jour Descendent mollement et dansent à la lune,   Jardin d'épais ombrage, abri des corps déments, Grand cœur en qui tout rêve et tout désir pénètre Pour le repos charnel ou l'assouvissement, Nuit pleine des sommeils et des fautes de l'être,   Nuit propice aux plaisirs, à l'oubli, tour à tour, Où dans le calme obscur l'âme s'ouvre et tressaille Comme une fleur... [Lire la suite]
02 septembre 2012

Géranium - Alphonse de Lamartine

Géranium   Emblème de la nuit, ta fleur rougeâtre et sombre, Géranium, attend la nuit pour embaumer. Ton parfum hait le jour et se répand dans l'ombre. Oh ! dites, dites-moi, vous qui savez aimer, Dieu, comme cette fleur, n'a-t-il pas fait votre âme ?   N'est-il pas vrai qu'à ceux dont le cœur est de flamme Le monde et la clarté sont toujours importuns ? Et n'est-ce pas la nuit, et sous l'œil solitaire De la lune voilée, amante du mystère, Que l'amour doit sur nous épancher ses parfums ?   Alphonse de... [Lire la suite]

03 juin 2012

Panthéon - Louis Ménard

Panthéon   Le temple idéal où vont mes prières Renferme tous les dieux que le monde a connus. Évoqués à la fois de tous les sanctuaires, Anciens et nouveaux, tous ils sont venus ;   Les dieux qu'enfanta la nuit primitive Avant le premier jour de la création, Ceux qu'adore, en ses jours de vieillesse tardive, La terre, attendant sa rédemption ;   Ceux qui, s'entourant d'ombre et de silence, Contemplent, à travers l'éternité sans fin, Le monde, qui toujours finit et recommence Dans l'illusion du rêve divin... [Lire la suite]
25 mai 2012

L'enfant pâle - Germain Nouveau

L'enfant pâle   C'est la triste feuille morte Que le vent d'octobre emporte, C'est la lune, au front du jour, Que nulle étoile n'escorte, Au soleil, c'est mon amour, L'enfant plus pâle que blanche : Beau fruit mourant sur la branche !   Mais quand la nuit est levée Je vois la Chère Eprouvée Qui n'en rayonne que mieux Dans sa pâleur ravivée. Et ce m'est délicieux Comme l'aube de la lune Aux voyageurs de fortune !   C'est le plus doux des visages La lampe des Vierges sages Brûle avec cette douceur. ... [Lire la suite]
24 février 2012

Citation à penser

La gloire, astre tardif, lune sereine et sombreQui se lève sur les tombeaux.Victor HUGO[Toute la lyre]
Posté par muze15 à 05:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
13 février 2012

Le jugement de Komor - Charles-Marie Leconte de Lisle [I]

Le jugement de Komor   La lune sous la nue errait en mornes flammes, Et la tour de Komor, du Jarle de Kemper, Droite et ferme, montait dans l'écume des lames.   Sous le fouet redoublé des rafales d'hiver La tour du vieux Komor dressait sa masse haute, Telle qu'un cormoran qui regarde la mer.   Un grondement immense enveloppait la côte. Sur les flots palpitaient, blêmes, de toutes parts, Les âmes des noyés qui moururent en faute.   Et la grêle tintait contre les noirs remparts, Et le vent secouait la... [Lire la suite]