13 septembre 2012

Plus vite, mûrissez ! - Goethe

Plus vite, mûrissez !   Verdis, plus épais, Feuillage de la treille Au bord de ma fenêtre. Jaillissez, plus serrés, Grains jumeaux de la grappe, Plus pleine, plus vite mûrissez ! Le soleil vous couve Sous son regard d’adieu. Du ciel propice Le souffle vous charme. D’une magique haleine La lune vous baigne. Hélas ! aussi vous humectent, De ces yeux jaillissant, Éternelle source de vie, Les larmes de la vie, Les larmes de l’amour.   Johann Wolfgang von GOETHE [Chansons – 1776]

29 mars 2012

À Marceline Desbordes Valmore - Albert Samain

À Marceline Desbordes Valmore   L’amour, dont l’autre nom sur terre est la douleur, De ton sein fit jaillir une source écumante, Et ta voix était triste et ton âme charmante, Et de toi la pitié divine eût fait sa sœur.   Ivresse ou désespoir, enthousiasme ou langueur, Tu jetais tes cris d’or à travers la tourmente ; Et les vers qui brûlaient sur ta bouche d’amante Formaient leur rythme aux seuls battements de ton cœur.   Aujourd’hui, la justice, à notre voix émue, Vient, la palme à la main, vers ta noble... [Lire la suite]
27 mars 2012

On aura beau s'abstraire en de calmes maisons - Georges Rodenbach

On aura beau s'abstraire en de calmes maisons   On aura beau s'abstraire en de calmes maisons, Couvrir les murs de bon silence aux pâles ganses, La vie impérieuse, habile aux manigances, A des tapotements de doigts sur les cloisons.   Dans des chambres sans bruit on aura beau s'enclore, On aura beau vouloir, comme je le voulais, Que le miroir pensif soit de nacre incolore, Un peu de clarté filtre à travers les volets.   Et l'on entend toujours la plainte de la vie ! Car, malgré notre vœu d'exil, nous nous... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
30 décembre 2011

Dies Iræ

Dies Iræ   Jour de colère, que ce jour là Où le monde sera réduit en cendres, Selon les oracles de David et de la Sibylle.   Quelle terreur nous saisira, lorsque la créature ressuscitera  (pour être) examinée rigoureusement   L’étrange son de la trompette, se répandant sur les tombeaux, nous jettera au pied du trône.   La Mort, surprise, et la Nature, verront se lever tous les hommes, pour comparaître face au Juge.   Le livre alors sera produit, où tous nos actes seront inscrits ; tout... [Lire la suite]
15 décembre 2011

Allez en paix - Marceline Desbordes-Valmore

Allez en paix   Allez en paix, mon cher tourment, Vous m'avez assez alarmée, Assez émue, assez charmée... Allez au loin, mon cher tourment, Hélas ! mon invisible aimant !   Votre nom seul suffira bien Pour me retenir asservie ; Il est alentour de ma vie Roulé comme un ardent lien : Ce nom vous remplacera bien.   Ah ! je crois que sans le savoir J'ai fait un malheur sur la terre ; Et vous, mon juge involontaire, Vous êtes donc venu me voir Pour me punir, sans le savoir ?   D'abord ce fut musique... [Lire la suite]
05 novembre 2011

Automne - Raïssa Maritain

Automne   Une branche sur l'oiseau Chantait en perdant ses feuilles   L'automne tenait l'archet Du violon qui gémissait Dans le vent venu de l'ouest Murmurant des choses tristes   Et l'oiseau pleurait tout seul Fleurissant le sombre ormeau De ses larmes en corolles De cristal et d'or nouveau   Et la branche et le moineau Dans la brume pure et grise Ont marié leur nostalgie Au mystère de la nuit.   Raïssa MARITAIN

09 octobre 2011

Automne malade - Guillaume Apollinaire

Automne malade   Automne malade et adoré Tu mourras quand l'ouragan soufflera dans les roseraies Quand il aura neigé Dans les vergers   Pauvre automne Meurs en blancheur et en richesse De neige et de fruits mûrs Au fond du ciel Des éperviers planent Sur les nixes nicettes* aux cheveux verts et naines Qui n'ont jamais aimé   Aux lisières lointaines Les cerfs ont bramé   Et que j'aime ô saison que j'aime tes rumeurs Les fruits tombant sans qu'on les cueille Le vent et la forêt qui pleurent Toutes... [Lire la suite]
28 juin 2011

Midi - Charles-Marie Leconte de Lisle

Midi   Midi, Roi des étés, épandu sur la plaine, Tombe en nappes d'argent des hauteurs du ciel bleu. Tout se tait. L'air flamboie et brûle sans haleine ; La Terre est assoupie en sa robe de feu.   L'étendue est immense, et les champs n'ont point d'ombre, Et la source est tarie où buvaient les troupeaux ; La lointaine forêt, dont la lisière est sombre, Dort là-bas, immobile, en un pesant repos.   Seuls, les grands blés mûris, tels qu'une mer dorée, Se déroulent au loin, dédaigneux du sommeil ; Pacifiques... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
27 février 2011

Divagation - Muze15

Rêves au sud du cheminLarmes en palanquinErrance du veilleur Merci à Mylène pour la photo
Posté par muze15 à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
17 février 2011

Sonnet XIV - Louise Labé

@font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } XIV Tant que mes yeux pourront répandre des larmes, en regrettant notre bonheur passé : et que ma voix pourra résister aux larmes et aux sanglots, et un peu se faire entendre : Tant que ma main ... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,