01 avril 2013

Ne fuis pas encore - Marguerite Desbordes-Valmore

Ne fuis pas encore   Tu crois, s'il fait sombre, Qu'on ne te voit pas, Non plus qu'une autre ombre, Glissant sur tes pas ? Mais l'air est sonore, Et ton pied bondit... Ne fuis pas encore : Je n'ai pas tout dit !   À qui ce gant rose Qui n'est pas le mien ? Quel parfum t'arrose, Qui n'est plus le tien ? Tu ris, mais prends garde, Ta lèvre pâlit... Moi je te regarde : Je n'ai pas tout dit !   Sur ton cœur cachées Des fleurs vont mourir ; Les as-tu cherchées Pour me les offrir ? Vois ! La lune... [Lire la suite]

09 octobre 2012

À Trianon - Augusta Holmès

À Trianon   Suivez-moi, Marquise, Parmi les parfums et la brise, Vers le Temple d'Amour Qui nous sourit aux derniers rais du jour, Suivez-moi, Bergère, Parmi la mousse et la fougère,   Et les fleurs s'ouvrant sous vos pas, Diront: " d'Amour, la mère Est plus sévère, Et Flore a moins d'appas ! " Venez sous l'aubépine rose, Moins rose que ta lèvre éclose !   Permettez qu'enfin je repose Mon front tout près de votre cœur ! Votre sein bat plus vite... En vain votre regard m'évite... Ta main si frêle est... [Lire la suite]
22 février 2012

Le démoniaque - Jean Moréas

Le démoniaque   Ai-je sucé les sucs d'innomés magistères Quel succube au pied bot m'a-t-il donc envoûté ? Oh ! ne l'être plus, oh ! ne l'avoir pas été ! Suc maléfique, ô magistères délétères !   Point d'holocauste offert sur les autels des Tyrs, Point d'âpres cauchemars, d'affres épileptiques ! Seuls les rêves pareils aux ciels clairs des triptyques, Seuls les désirs nimbés du halo des martyrs !   Qui me rendra jamais l'Hermine primitive, Et le Lys virginal, et la sainte Forêt Où, dans le chant des luths,... [Lire la suite]
02 janvier 2011

Le matin des étrennes - Arthur Rimbaud

@font-face {   font-family: "Cambria"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } Le matin des étrennes Ah ! Quel beau matin, que ce matin des étrennes ! Chacun, pendant la nuit, avait rêvé des siennes Dans quel songe étrange où l'on voyait joujoux, Bonbons habillés d’or, étincelants bijoux, Tourbillonner, danser une danse sonore, Puis fuir sous... [Lire la suite]
14 août 2010

Misère - Petrus Borel

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Trebuchet MS"; panose-1:0 2 11 6 3 2 2 2 2 2; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Comic Sans MS"; panose-1:0 3 15 7 2 3 3 2 2 2;... [Lire la suite]
08 août 2010

L'amour - Anna Akhmatova

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Trebuchet MS"; panose-1:0 2 11 6 3 2 2 2 2 2; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"comic sans ms"; panose-1:0 3... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
17 août 2009

Gamiani ou deux nuits d'excès - Alfred de Musset

Gamiani ou deux nuits d'excès Chantez, chantez encor, rêveurs mélancoliques,Vos doucereux amours et vos beautés mystiquesQui baissent les deux yeux ;Des paroles du cœur vantez-nous la puissance,Et la virginité des robes d’innocence,Et les premiers aveux. Ce qu’il me faut à moi, c’est la brutale orgie,La brune courtisane à la lèvre rougieQui se pâme et se tord ;Qui s’enlace à vos bras, dans sa fougueuse ivresse,Qui laisse ses cheveux se dérouler en tresse,Vous étreint et vous mord ! C’est une femme ardente autant qu’une... [Lire la suite]
20 juin 2009

Puisque j'ai mis ma lèvre… - Victor Hugo

Puisque j'ai mis ma lèvre… Puisque j'ai mis ma lèvre à ta coupe encor pleine ;Puisque j'ai dans tes mains posé mon front pâli ; Puisque j'ai respiré parfois la douce haleine De ton âme, parfum dans l'ombre enseveli ; Puisqu'il me fut donné de t'entendre me direLes mots où se répand le cœur mystérieux ;Puisque j'ai vu pleurer, puisque j'ai vu sourireTa bouche sur ma bouche et tes yeux sur mes yeux ; Puisque j'ai vu briller sur ma tête ravieUn rayon de ton astre, hélas ! voilé toujours ;Puisque j'ai vu tomber dans l'onde de ma... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,