17 septembre 2010

Villanelle d'Amidor reprochant une légèreté - Honoré d'Urfé

@font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } Villanelle d'Amidor reprochant une légèreté   À la fin celui l'aura Qui dernier la servira. De ce cœur cent fois volage, Plus que le vent animé, Qui peut croire d'être aimé Ne doit pas être cru... [Lire la suite]