12 juillet 2012

La rose de l'infante - Victor Hugo [VI]

La rose de l'infante   Charles fut le vautour, Philippe est le hibou.   Morne en son noir pourpoint, la toison d’or au cou, On dirait du destin la froide sentinelle ; Son immobilité commande ; sa prunelle Luit comme un soupirail de caverne ; son doigt Semble, ébauchant un geste obscur que nul ne voit, Donner un ordre à l’ombre et vaguement l’écrire. Chose inouïe ! il vient de grincer un sourire. Un sourire insondable, impénétrable, amer. C’est que la vision de son armée en mer Grandit de plus en plus dans sa... [Lire la suite]

02 septembre 2008

Philo-Citation

L'immobile se disperse et le mouvant demeure.Hymne Shivaïque (1) Datant du VIe siècle. Toutes les statues se brisent, un jour ou l'autre, et tous les empires s'écroulent. La stabilité est une illusion. On peut même dire que, dès qu'une chose s'affirme ferme, elle porte déjà, dans sa chair de marbre, ses propres vers. Et plus elle se proclame éternelle — les ridicules "défis au temps" — plus elle est sapée, dès le départ, par cette proclamation même. Ce qui ne s'étiole et ne s'affaiblit jamais, c'est le... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,