14 mai 2011

Montrez bien, Printemps gracieux - Charles d'Orléans

Montrez bien, Printemps gracieux   Montrez bien, Printemps gracieux, De quel métier vous savez vous servir, Car Hiver se fait seul ennuyeux, Et vous le faites réjouir. Aussitôt qu'il vous voit venir, Lui et sa méchante retenue Sont contraints et prêt de fuir À votre joyeuse venue.   Hiver rend champs et arbres vieux, Leurs barbes de neige blanchir, Et est si froid, sale et pluvieux Qu'après le feu vient croupir ; On ne peut hors des toits sortir Comme un oiseau qui se mue. Mais vous faites tout rajeunir À... [Lire la suite]

20 avril 2011

Le printemps gracieux - Philippe Desportes

Le printemps gracieux   Celui qui n'a point vu le printemps gracieux Quand il étale au ciel sa richesse prisée, Remplissant l'air d'odeurs, les herbes de rosée, Les cœurs d'affections, et de larmes les yeux :   Celui qui n'a point vu par un temps furieux La tourmente cesser et la mer apaisée, Et qui ne sait quand l'âme est du corps divisée Comme on peut réjouir de la clarté des cieux :   Qu'il s'arrête pour voir la céleste lumière Des yeux de ma Déesse, une Vénus première. Mais que dis-je ? ah ! mon Dieu... [Lire la suite]
07 mars 2011

Obscure nuit, laisse ton noir manteau - Gabrielle de Coignard

Obscure nuit, laisse ton noir manteau   Obscure nuit, laisse ton noir manteau, Va réveiller la gracieuse aurore, Chasse bien loin le soin qui me dévore, Et le discours qui trouble mon cerveau.   Voici le jour gracieux, clair et beau, Et le soleil qui la terre décore, Et je n'ai point fermé les yeux encore, Qui font nager ma couche tout en eau.   Ombreuse nuit, paisible et sommeillante, Qui sais les pleurs de l'âme travaillante, J'ai ma douleur cachée dans ton sein,   Ne voulant point que le monde le... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
15 février 2011

Ouvrez-moi, Sincero, de vos pensers la porte - Catherine des Roches

@font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } Ouvrez-moi, Sincero, de vos pensers la porte Ouvrez-moi, Sincero, de vos pensers la porte. Je désire de voir si l'amour de son trait Vous engrave aussi bien dans le cœur mon portrait Comme votre beau vers à... [Lire la suite]
29 juillet 2009

Je l'œilladais mi-nue - Marc de Papillon de Lasphrise

Je l'œilladais mi-nue Je l'œilladais mi-nue, échevelée,Par un pertuis dérobé finement,Mon cœur battait d'un tel débattementQu'on m'eût jugé comme en peur déréglée. Or' j'étais plein d'une ardeur enflammée,Ore de glace en ce frissonnement.Je fus ravi d'un doux contentement,Tant que ma vie en fut toute pâmée. Là folâtrait le beau soleil joyeux,Avec un vent, zéphyre gracieux,Parmi l'or blond de sa tresse ondoyante, Qui haut volante ombrageait ses genoux.Que de beautés ! mais le destin jalouxNe me permit de voir ma chère... [Lire la suite]