28 octobre 2012

Plaintive tourterelle - Théophile Gautier

Plaintive tourterelle   Plaintive tourterelle, Qui roucoules toujours, Veux-tu prêter ton aile Pour servir mes amours !   Comme toi, pauvre amante, Bien loin de mon ramier Je pleure et me lamente Sans pouvoir l'oublier.   Vole, et que ton pied rose Sur l'arbre ou sur la tour Jamais ne se repose, Car je languis d'amour ;   Evite, ô ma colombe, La halte des palmiers Et tous les toits où tombe La neige des ramiers.   Va droit sur sa fenêtre, Près du palais du roi, Donne-lui cette lettre ... [Lire la suite]

02 septembre 2012

Géranium - Alphonse de Lamartine

Géranium   Emblème de la nuit, ta fleur rougeâtre et sombre, Géranium, attend la nuit pour embaumer. Ton parfum hait le jour et se répand dans l'ombre. Oh ! dites, dites-moi, vous qui savez aimer, Dieu, comme cette fleur, n'a-t-il pas fait votre âme ?   N'est-il pas vrai qu'à ceux dont le cœur est de flamme Le monde et la clarté sont toujours importuns ? Et n'est-ce pas la nuit, et sous l'œil solitaire De la lune voilée, amante du mystère, Que l'amour doit sur nous épancher ses parfums ?   Alphonse de... [Lire la suite]
17 avril 2012

Bacchante triste - Renée Vivien

Bacchante triste   Le jour ne perce plus de flèches arrogantes Les bois émerveillés de la beauté des nuits, Et c'est l'heure troublée où dansent les Bacchantes Parmi l'accablement des rythmes alanguis.   Leurs cheveux emmêlés pleurent le sang des vignes, Leurs pieds vifs sont légers comme l'aile des vents, Et la rose des chairs, la souplesse des lignes Ont peuplé la forêt de sourires mouvants.   La plus jeune a des chants qui rappellent le râle : Sa gorge d'amoureuse est lourde de sanglots. Elle n'est... [Lire la suite]
16 avril 2012

Citation à penser

Je brûle et je me consume ;Tout ce que je touche devient lumièreEt tout ce que je laisse devient charbon,À coup sûr, je suis flamme…Friedrich NIETZSCHE
28 mars 2012

Divagation - Muze15

Au bord du précipiceMourir pour une capucheFlamme de justice
Posté par muze15 à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 mars 2012

Le Génie des forêts - Joseph Lenoir [II]

Le Génie des forêts   Parce que tu mangeais des entrailles de femme, Tu t'engraissais des chairs de tes amis, Et que jamais, chez toi, n'étincelle la flamme, Qu'autour de tremblants ennemis.   Va voir, si tu peux, au seuil de nos cabanes, Les pâles et rouges débris Des chevelures et des crânes Qu'en ton sein autrefois ma hache avait surpris.   Foule de guerriers sans courage, Je le sais et tu t'en souviens, Parce que tu n'aimais qu'un indigne carnage, Mes pères ont maudit les tiens.   […]   ... [Lire la suite]

12 mars 2012

Aux amis inconnus - Sully Prudhomme

Aux amis inconnus   Ces vers, je les dédie aux amis inconnus, A vous, les étrangers en qui je sens des proches, Rivaux de ceux que j'aime et qui m'aiment le plus, Frères envers qui seuls mon cœur est sans reproches Et dont les cœurs au mien sont librement venus.   Comme on voit les ramiers sevrés de leurs volières Rapporter sans faillir, par les cieux infinis, Un cher message aux mains qui leur sont familières, Nos poèmes parfois nous reviennent bénis, Chauds d'un accueil lointain d'âmes hospitalières.   ... [Lire la suite]
09 mars 2012

Cependant que l'honnêteté - Philippe Desportes

Cependant que l'honnêteté   Cependant que l'honnêteté Retenait ta jeune beauté Empreinte au plus vif de mon âme, Quand je sentais brûler mon cœur, Je me plaisais en ma langueur, Et nommais heureuse ma flamme.   Les filets de tes blonds cheveux, Primes, frisés, retors en nœuds, De cent mille façons nouvelles Serraient tellement mes esprits Que jamais je n'eusse entrepris De rompre des chaînes si belles !   Ton œil qui les dieux émouvait Contraignant tout ce qui vivait Sous l'amoureuse obéissance, Et... [Lire la suite]
26 février 2012

Sur sa fièvre - Jean de Sponde

Sur sa fièvre   Que faites-vous dedans mes os, Petites vapeurs enflammées, Dont les pétillantes fumées M'étouffent sans fin le repos ?   Vous me portez de veine en veine Les cuisants tisons de vos feux, Et parmi vos détours confus Je perds le cours de mon haleine.   Mes yeux, crevés de vos ennuis, Sont bandés de tant de nuages Qu'en ne voyant que des ombrages Ils voyent des profondes nuits.   Mon cerveau, siège de mon âme, Heureux pourpris de ma raison, N'est plus que l'horrible prison De votre... [Lire la suite]
19 février 2012

Divagation - Muze15

Flamme caressanteFlacon cinabreMajestueux candélabre
Posté par muze15 à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,