06 mai 2014

Divagation - Muze15

Quête incessanteMagma de doigts vers les cieuxFil d'incertitude
Posté par muze15 à 05:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 mars 2013

Citation à penser

Ma femme à la chevelure de feu de bois,Ma femme aux doigts de hasard et d'as de cœur,Ma femme aux fesses de dos de cygne.André BRETON
Posté par muze15 à 05:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
05 juillet 2012

Les communiantes - Émile Nelligan

Les communiantes   Calmes, elles s'en vont, défilant aux allées De la chapelle en fleurs, et je les suis des yeux, Religieusement joignant mes doigts pieux, Plein de l'ardent regret des ferveurs en allées.   Voici qu'elles se sont toutes agenouillées Au mystique repas qui leur descend des cieux, Devant l'autel piqué de flamboiements joyeux Et d'une floraison de fleurs immaculées.   Leur séraphique ardeur fut si lente à finir Que tout à l'heure encore, à les voir revenir De l'agape céleste au divin... [Lire la suite]
29 avril 2012

Divagation - Muze15

Strass au bout des doigtsPaillettes au bord des lèvresÉtoiles dans les yeux
Posté par muze15 à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
12 janvier 2012

Citation à penser

Le vrai journaliste est celui qui vend la mèche en se brûlant les doigts.Pierre NORA[Aphorismes]
Posté par muze15 à 05:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
15 octobre 2011

Automne - Pierre Coran

Automne   Quand les bois ont les cheveux courts, La lune ceint son abat-jour De brume pâle   Et le vent vole et le vent court En tournoyant comme un vautour Sous les étoiles.   Pourquoi mon cœur es-tu si lourd Quand les bois ont les cheveux courts ?   Rivé aux cailloux de la cour Le lierre étreint dans ses doigts gourds Une hirondelle.   Entends-tu dans le petit jour, Le gel affûter ses tambours Et ses chandelles ?   Quand les bois ont les cheveux courts Pourquoi mon cœur es-tu si... [Lire la suite]

09 septembre 2011

Morts-nés - Sylvia Plath

Morts-nés   Ces poèmes ne vivent pas : c’est un triste diagnostic. Ils ont pourtant bien poussé leurs doigts et leurs orteils, Leur petit front bombé par la concentration. S’il ne leur a pas été donné d’aller et venir comme des humains Ce ne fut pas du tout faute d’amour maternel.   Ô je ne peux comprendre ce qui leur est arrivé ! Rien ne leur manque, ils sont correctement constitués. Ils se tiennent si sagement dans le liquide formique ! Ils sourient, sourient, sourient, sourient de moi. Et pourtant les poumons... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
03 juillet 2011

Mon amour - Thérèse Plantier

Mon amour   Parce que j'avais senti la première odeur de l'été j'avais cru que je vivrais mille ans auprès de toi mais j'étais en retard il aurait fallu prendre le train tes yeux puis descendre à contre-voie parmi les bardanes et les orties violettes battre les buissons tambouriner dessus avec des paumes de laine cardée par les ronciers l'avenir se chargea de me détromper vira au bleu-silence tandis que les gousses des genêts-à-balai percutaient sec sur le ciel plié à gauche dans l'odeur de tes doigts.   ... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
01 juin 2011

Citation à penser

Les petits pois de son corsageS'éparpillèrent sous les doigtsD'un amant cueilli au passageÀ Clamart, l'été dans les bois.Raymond RADIGUET[Jeux innocents]
30 mai 2011

L’arc-en-ciel - Robert Besse

L’arc-en-ciel   De sa cage de nuages et de pluie Un bel oiseau s’est évadé pour se poser sur les doigts du soleil   Bleu indigo violet Vert jaune orangé rouge   Plus un enfant ne bouge Le bel oiseau a déployé Ses plumes sur le ciel   Robert BESSE [Poèmes pour un oiseau, éditions Trace]
Posté par muze15 à 07:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,