13 juillet 2012

La rose de l'infante - Victor Hugo [VII]

La rose de l'infante   Ô rictus du vampire assouvissant sa faim ! Cette pâle Angleterre, il la tient donc enfin ! Qui pourrait la sauver ? Le feu va prendre aux poudres. Philippe dans sa droite a la gerbe des foudres ; Qui pourrait délier ce faisceau dans son poing ? N’est-il pas le seigneur qu’on ne contredit point ? N’est-il pas l’héritier de César ? le Philippe Dont l’ombre immense va du Gange au Pausilippe ? Tout n’est-il pas fini quand il a dit : Je veux ! N’est-ce pas lui qui tient la victoire aux cheveux ? ... [Lire la suite]

11 février 2012

Le bal des pendus - Arthur Rimbaud [II]

Le Bal des pendus   Hurrah ! la bise siffle au grand bal des squelettes ! Le gibet noir mugit comme un orgue de fer ! Les loups vont répondant des forêts violettes : A l'horizon, le ciel est d'un rouge d'enfer...   Holà, secouez-moi ces capitans funèbres Qui défilent, sournois, de leurs gros doigts cassés Un chapelet d'amour sur leurs pâles vertèbres : Ce n'est pas un moustier ici, les trépassés !   Oh ! voilà qu'au milieu de la danse macabre Bondit dans le ciel rouge un grand squelette fou Emporté par... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
06 janvier 2012

À l'enfant que je n'ai pas eu - Liliane Wouters

À l'enfant que je n'ai pas eu   À l'enfant que je n'ai pas eu mais que d'un homme je reçus septante fois sept fois et davantage, à l'enfant sage dont je formai le souffle et le visage sept fois septante fois, dans un ventre pareil au mien, par des nuits rouges de soleil, par des jours cristallins d'aurore boréale, à l'enfant dont je porte en moi les initiales secrètes, ainsi que ton nom, Yahvé, enfant conçu, toujours inachevé, qu'on me fait, que je fais, à chaque fois que j'aime, qui se défait en moi pour donner un... [Lire la suite]
07 juillet 2011

Divagation - Muze15

Vertiges des hauteursAu gré de notre humeurToucher du doigt le ciel
Posté par muze15 à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 avril 2011

Le printemps reviendra - Maurice Carême

Le printemps reviendra   Hé oui, je sais bien qu'il fait froid, Que le ciel est tout de travers ; Je sais que ni la primevère Ni l'agneau ne sont encore là.   La terre tourne ; il reviendra, Le printemps, sur son cheval vert. Que ferait le bois sans pivert, Le petit jardin sans lilas ?   Oui, tout passe, même l'hiver, Je le sais par mon petit doigt Que je garde toujours en l'air ...   Maurice CARÊME [En sourdine]
Posté par muze15 à 07:36 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
17 août 2010

Saule pleureur - Raymond Radiguet

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Trebuchet MS"; panose-1:0 2 11 6 3 2 2 2 2 2; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Comic Sans MS"; panose-1:0 3 15 7 2 3 3 2 2 2;... [Lire la suite]

03 août 2010

Tout fait l'amour - Germain Nouveau

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Comic Sans MS"; panose-1:0 3 15 7 2 3 3 2 2 2; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal ... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
27 juillet 2009

Mysticis umbraculis - Stéphane Mallarmé

Mysticis umbraculis Elle dormait : son doigt tremblait, sans améthyste Et nu, sous sa chemise, après un soupir triste Il s'arrêta, levant au nombril la batiste. Et son ventre sembla de la neige où serait, Cependant qu'un rayon redore la forêt, Tombé du nid moussu d'un gai chardonneret. Stéphane MALLARMÉ(1887)[Poésies]
05 juillet 2009

Les enfants qui s'aiment - Jacques Prévert

Les enfants qui s'aiment Les enfants qui s'aiment s'embrassent debout Contre les portes de la nuit Et les passants qui passent les désignent du doigt Mais les enfants qui s'aiment Ne sont là pour personne Et c'est seulement leur ombre Qui tremble dans la nuit Excitant la rage des passants Leur rage, leur mépris, leurs rires et leur envie Les enfants qui s'aiment ne sont là pour personne Ils sont ailleurs bien plus loin que la nuit Bien plus haut que le jour Dans l'éblouissante clarté de leur premier amour Jacques... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
27 mars 2009

Sainte - Stéphane Mallarmé

Sainte À la fenêtre recélant Le santal vieux qui se dédore De sa viole étincelant Jadis avec flûte ou mandore, Est la Sainte pâle, étalant Le livre vieux qui se déplie Du Magnificat ruisselant Jadis selon vêpre et complie : À ce vitrage d’ostensoir Que frôle une harpe par l’Ange Formée avec son vol du soir Pour la délicate phalange Du doigt que, sans le vieux santal Ni le vieux livre, elle balance Sur le plumage instrumental, Musicienne du silence. Stéphane MALLARMÉ (1887)[Poésies]
Posté par muze15 à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,