03 avril 2013

Les séparés - Marceline Desbordes-Valmore

Les séparés   N'écris pas - Je suis triste, et je voudrais m'éteindre Les beaux été sans toi, c'est la nuit sans flambeau J'ai refermé mes bras qui ne peuvent t'atteindre, Et frapper à mon cœur, c'est frapper au tombeau N'écris pas !   N'écris pas - N'apprenons qu'à mourir à nous-mêmes Ne demande qu'à Dieu ... qu'à toi, si je t'aimais ! Au fond de ton absence écouter que tu m'aimes, C'est entendre le ciel sans y monter jamais N'écris pas !   N'écris pas - Je te crains; j'ai peur de ma mémoire; Elle a... [Lire la suite]

02 avril 2013

Solitude - Marceline Desbordes-Valmore

Solitude   Abîme à franchir seule, où personne, oh ! Personne Ne touchera ma main froide à tous après toi : Seulement à ma porte, où quelquefois Dieu sonne, Le pauvre verra, lui, que je suis encor moi,   Si je vis ! Puis, un soir, ton essor plus paisible S'abattra sur mon cœur immobile, brisé Par toi ; mais tiède encor d'avoir été sensible Et vainement désabusé !   Marceline DESBORDES-VALMORE(1786-1859)[Pauvres fleurs -1839]
01 avril 2013

Ne fuis pas encore - Marguerite Desbordes-Valmore

Ne fuis pas encore   Tu crois, s'il fait sombre, Qu'on ne te voit pas, Non plus qu'une autre ombre, Glissant sur tes pas ? Mais l'air est sonore, Et ton pied bondit... Ne fuis pas encore : Je n'ai pas tout dit !   À qui ce gant rose Qui n'est pas le mien ? Quel parfum t'arrose, Qui n'est plus le tien ? Tu ris, mais prends garde, Ta lèvre pâlit... Moi je te regarde : Je n'ai pas tout dit !   Sur ton cœur cachées Des fleurs vont mourir ; Les as-tu cherchées Pour me les offrir ? Vois ! La lune... [Lire la suite]
22 octobre 2012

Le soir - Marceline Desbordes-Valmore

Le soir   Seule avec toi dans ce bocage sombre ? Qu'y ferions-nous ? à peine on peut s'y voir. Nous sommes bien ! Peux-tu désirer l'ombre ? Pour se perdre des yeux c'est bien assez du soir ! Auprès de toi j'adore la lumière, Et quand tes doux regards ne brillent plus sur moi, Dès que la nuit a voilé ta chaumière, Je me retrouve, en fermant ma paupière, Seule avec toi.   Sûr d'être aimé, quel vœu te trouble encore ? Si près du mien, que désire ton cœur ? Sans me parler ta tristesse m'implore : Ce qu'on voit... [Lire la suite]
28 mars 2012

Refuge - Marceline Desbordes-Valmore

Refuge   Il est du moins au-dessus de la terre Un champ d'asile où monte la douleur ; J'y vais puiser un peu d'eau salutaire Qui du passé rafraîchit la couleur. Là seulement ma mère encor vivante Sans me gronder me console et m'endort ; O douce nuit, je suis votre servante : Dans votre empire on aime donc encor !   Non, tout n'est pas orage dans l'orage ; Entre ses coups, pour desserrer le cœur, Souffle une brise, invisible courage, Parfum errant de l'éternelle fleur ! Puis c'est de l'âme une halte fervente, ... [Lire la suite]
16 décembre 2011

L'imprudence - Marceline Desbordes-Valmore

L'imprudence   Comme une fleur à plaisir effeuillée Pâlit, tombe et s'efface une brillante erreur. Ivre de toi, je rêvais le bonheur : Je rêvais, tu m'as éveillée.   Que ce réveil va me coûter de pleurs ! Dans le sein de l'amour pourrai-je les répandre ? Il m'enchaînait à toi par des liens de fleurs ; Tu me forces à les lui rendre.   Un seul mot à nos yeux découvre l'avenir ; Un reproche souvent attriste l'espérance. Hélas ! S'il faut rougir d'une tendre imprudence, Toi qui la partageas, devais-tu m'en... [Lire la suite]

15 décembre 2011

Allez en paix - Marceline Desbordes-Valmore

Allez en paix   Allez en paix, mon cher tourment, Vous m'avez assez alarmée, Assez émue, assez charmée... Allez au loin, mon cher tourment, Hélas ! mon invisible aimant !   Votre nom seul suffira bien Pour me retenir asservie ; Il est alentour de ma vie Roulé comme un ardent lien : Ce nom vous remplacera bien.   Ah ! je crois que sans le savoir J'ai fait un malheur sur la terre ; Et vous, mon juge involontaire, Vous êtes donc venu me voir Pour me punir, sans le savoir ?   D'abord ce fut musique... [Lire la suite]
14 décembre 2011

Crois-moi - Marceline Desbordes-Valmore

Crois-moi   Si ta vie obscure et charmée Coule à l'ombre de quelques fleurs, Ame orageuse mais calmée Dans ce rêve pur et sans pleurs, Sur les biens que le ciel te donne, Crois-moi : Pour que le sort te les pardonne, Tais-toi !   Mais si l'amour d'une main sûre T'a frappée à ne plus guérir, Si tu languis de ta blessure Jusqu'à souhaiter d'en mourir, Devant tous, et devant toi-même, Crois-moi : Par un effort doux et suprême, Tais-toi !   Vois-tu ! Les profondes paroles Qui sortent d'un vrai désespoir... [Lire la suite]
13 décembre 2011

L'innocence - Marceline Desbordes-Valmore

L'innocence   Beau fantôme de l'innocence, Vêtu de fleurs, Toi qui gardes sous ta puissance Une âme en pleurs !   Ô toi qui devanças nos hontes Et nos revers, Es-tu si grand que tu surmontes Tout l'univers !   Le reste, comme la poussière, S'est envolé, Devant le feu de ma paupière Tout s'est voilé,   Tout s'est enfui, flamme et fumée, Tout est au vent ; Toi seul sur mon âme enfermée Planes souvent.   Pour courir à ta voix qui crie : " Éternité ! " Pour monter à Dieu que je prie, J'ai... [Lire la suite]
12 décembre 2011

Fleur d'enfance - Marceline Desbordes-Valmore

Fleur d'enfance   L'haleine d'une fleur sauvage, En passant tout près de mon cœur, Vient de m'emporter au rivage, Où naguère aussi j'étais fleur : Comme au fond d'un prisme où tout change, Où tout se relève à mes yeux, Je vois un enfant aux yeux d'ange : C'était mon petit amoureux !   Parfum de sa neuvième année, Je respire encor ton pouvoir ; Fleur à mon enfance donnée, Je t'aime ! comme son miroir. Nos jours ont séparé leur trame, Mais tu me rappelles ses yeux ; J'y regardais flotter mon âme : C'était mon... [Lire la suite]