13 septembre 2012

Plus vite, mûrissez ! - Goethe

Plus vite, mûrissez !   Verdis, plus épais, Feuillage de la treille Au bord de ma fenêtre. Jaillissez, plus serrés, Grains jumeaux de la grappe, Plus pleine, plus vite mûrissez ! Le soleil vous couve Sous son regard d’adieu. Du ciel propice Le souffle vous charme. D’une magique haleine La lune vous baigne. Hélas ! aussi vous humectent, De ces yeux jaillissant, Éternelle source de vie, Les larmes de la vie, Les larmes de l’amour.   Johann Wolfgang von GOETHE [Chansons – 1776]

02 juin 2012

La jeune femme - Charles-Julien Lioult de Chênedollé

La jeune femme   parmi les ruines de Rome Hic spirat amor.   J'errais aux campagnes de Rome, Et, promenant au loin mes pas silencieux, Je lisais le néant de l'homme Écrit de toutes parts sur ce sol glorieux.   Du Capitole au front superbe J'aimais à contempler les environs déserts, Et je voyais ramper sur l'herbe L'orgueil de cent palais que la ronce a couverts.   Au pied d'un portique en ruine Qu'ébranlait de sa faux Saturne triomphant, Je vis une jeune Sabine Qui, calme, fraîche et belle,... [Lire la suite]
27 mai 2012

Citation à penser

Les femmes n'ont point de caste ni de race ; leur beauté, leur grâce et leur charme leur servent de naissance et de famille. Leur finesse native, leur instinct d'élégance, leur souplesse d'esprit sont leur hiérarchie et font des filles du peuple les égales des plus grandes dames.Guy de MAUPASSANT
11 janvier 2012

La pluie - Maurice Rollinat

La pluie   Lorsque la pluie, ainsi qu'un immense écheveau Brouillant à l'infini ses longs fils d'eau glacée, Tombe d'un ciel funèbre et noir comme un caveau Sur Paris, la Babel hurlante et convulsée,   J'abandonne mon gîte, et sur les ponts de fer, Sur le macadam, sur les pavés, sur l'asphalte, Laissant mouiller mon crâne où crépite un enfer, Je marche à pas fiévreux sans jamais faire halte.   La pluie infiltre en moi des rêves obsédants Qui me font patauger lentement dans les boues, Et je m'en vais,... [Lire la suite]
07 janvier 2011

Vida - Béatrice de Die

@font-face {   font-family: "Cambria"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } Vida Il me faut chanter ici ce que je ne voudrais point chanter Car j'ai fort à me plaindre de celui dont je suis l'amie Je l'aime plus que tout au monde Mais rien ne trouve grâce auprès de lui Ni Merci, ni Courtoisie, ni ma beauté, ni mon esprit, Je suis trompée... [Lire la suite]
28 novembre 2010

Citation à penser

C'est l'incertitude qui nous charme. Tout devient merveilleux dans la brume.Oscar WILDE[Le Portrait de Dorian Gray]
Posté par muze15 à 06:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 octobre 2010

Divagation - Muze15

Vallée de larmesVallée de rosesFil de vie fil de charme
Posté par muze15 à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 septembre 2010

L'amour et la mort - Louise Ackermann [II]

L'amour et la mort II Non, non, tout n'est pas dit, vers la beauté fragile Quand un charme invincible emporte le désir, Sous le feu d'un baiser quand notre pauvre argile A frémi de plaisir. Notre serment sacré part d'une âme immortelle ; C'est elle qui s'émeut quand frissonne le corps ; Nous entendons sa voix et le bruit de son aile Jusque dans nos transports. Nous le répétons donc, ce mot qui fait d'envie Pâlir au firmament les astres radieux, Ce mot qui joint les cœurs et devient, dès la vie, Leur lien pour... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
08 mars 2010

Divagation - Muze15

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; ... [Lire la suite]
10 décembre 2009

Aux livres de chevet - Arthur Rimbaud

Aux livres de chevet Aux livres de chevet, livres de l’art serein, Obermann et Genlis, Vert-vert et le Lutrin, Blasé de nouveauté grisâtre et saugrenue, J’espère, la vieillesse étant enfin venue, Ajouter le traité du Docteur Venetti. Je saurai, revenu du public abêti, Goûter le charme ancien des dessins nécessaires. Écrivain et graveur ont doré les misères Sexuelles : et c’est, n’est-ce pas, cordial : Dr Venetti, Traité de l’Amour conjugal. François COPPÉE Arthur RIMBAUD[Album Zutique] «Aux livres de chevet... » est un pastiche... [Lire la suite]