11 avril 2013

Chansons d’oiseaux - Louise Michel

Chansons d’oiseaux   Hirondelle qui viens de la nue orageuse Hirondelle fidèle, où vas-tu ? dis-le-moi. Quelle brise t’emporte, errante voyageuse ? Écoute, je voudrais m’en aller avec toi,   Bien loin, bien loin d’ici, vers d’immenses rivages, Vers de grands rochers nus, des grèves, des déserts, Dans l’inconnu muet, ou bien vers d’autres âges, Vers les astres errants qui roulent dans les airs.   Ah ! laisse-moi pleurer, pleurer, quand de tes ailes Tu rases l’herbe verte et qu’aux profonds concerts Des... [Lire la suite]

10 mai 2012

La terre y est fertile, amples les édifices - Joachim du Bellay

La terre y est fertile, amples les édifices   La terre y est fertile, amples les édifices, Les poêles bigarrés, et les chambres de bois, La police immuable, immuables les lois, Et le peuple ennemi de forfaits et de vices.   Ils boivent nuit et jour en Bretons et Suisses, Ils sont gras et refaits, et mangent plus que trois Voilà les compagnons et correcteurs des rois, Que le bon Rabelais a surnommés saucisses.   Ils n'ont jamais changé leurs habits et façons, Ils hurlent comme chiens leurs barbares chansons,... [Lire la suite]
10 juillet 2011

La solitude est verte - Louise de Vilmorin

La solitude est verte   Chasseresse ou dévote ou porteuse de dons La solitude est verte en des landes hantées, Comme chansons du vent aux provinces chantées Comme le souvenir lié à l’abandon.   La solitude est verte.   Verte comme verveine au parfum jardinier Comme mousse crépue au bord de la fontaine Et comme le poisson messager des sirènes, Verte comme la science au front de l’écolier.   La solitude est verte.   Verte comme la pomme en sa simplicité, Comme la grenouille, cœur glacé des... [Lire la suite]
08 juillet 2010

En voyant flotter sur la Seine des cadavres prussiens - Victor Hugo

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Comic Sans MS"; panose-1:0 3 15 7 2 3 3 2 2 2; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal,... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
24 septembre 2009

L’Andalouse - Alfred de Musset

L’Andalouse Avez-vous vu, dans Barcelone, Une Andalouse au sein bruni ? Pâle comme un beau soir d’automne ! C’est ma maîtresse, ma lionne ! La marquesa d’Amaëgui ! J’ai fait bien des chansons pour elle, Je me suis battu bien souvent. Bien souvent j’ai fait sentinelle, Pour voir le coin de sa prunelle, Quand son rideau tremblait au vent. Elle est à moi, moi seul au monde. Ses grands sourcils noirs sont à moi, Son corps souple et sa jambe ronde, Sa chevelure qui l’inonde, Plus longue qu’un manteau de roi ! C’est à moi son beau corps... [Lire la suite]