22 janvier 2013

Citation à penser

Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.Khalil GIBRAN
Posté par muze15 à 06:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

04 février 2012

La prière - Alphonse de Lamartine [V]

La prière   Pour m'approcher de toi, j'ai fui dans ces déserts ; Là, quand l'aube, agitant son voile dans les airs, Entr'ouvre l'horizon qu'un jour naissant colore, Et sème sur les monts les perles de l'aurore, Pour moi c'est ton regard qui, du divin séjour, S'entr'ouvre sur le monde et lui répand le jour : Quand l'astre à son midi, suspendant sa carrière, M'inonde de chaleur, de vie et de lumière, Dans ses puissants rayons, qui raniment mes sens, Seigneur, c'est ta vertu, ton souffle que je sens ; Et quand la nuit,... [Lire la suite]
18 janvier 2012

Divagation - Muze15

Mines renfrognéesCiel rose grisAube au sourire infatué
Posté par muze15 à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
14 octobre 2011

Divagation - Muze15

Aube du matinNuit dévêtue contempleInsolite temple
Posté par muze15 à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
01 juillet 2011

Touffe de mots - Marie-Claire d'Orbaix

Touffe de mots   Tu ne viens jamais les mains vides Tu poses sur mes genoux des brassées de poèmes des touffes de mots                jonquilles qui ont allumé tes nuits avant de fleurir à l'aube dans ta bouche je respire ces phrases de ta vie halos sur mon corps et mon visage.   Marie-Claire d'ORBAIX
Posté par muze15 à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
27 avril 2011

Printemps - Mohammed Dib

Printemps   Il flotte sur les quais une haleine d'abîmes, L'air sent la violette entre de lourds poisons, Des odeurs de goudron, de varech, de poisson ; Le printemps envahit les chantiers maritimes.   Ce jour de pluie oblique a doucement poncé Les gréements noirs et gris qui festonnent le port ; Eaux, docks et ciel unis par un subtil accord Inscrivent dans l'espace une sourde pensée.   En cale sèche on voit des épaves ouvertes; En elles l'âme vit peut-être... Oiseau têtu, Oiseau perdu, de l'aube au soir... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,

07 avril 2011

La nuit d'aube (extrait) - Luc Bérimont

La nuit d'aube (extrait)   Une rose a percé la pierre de la neige Une rose a percé la pierre de l’hiver Galopez dans le ciel, chevaux blancs des cortèges Une rose a percé la pierre de la neige. Une rose a tremblé sur la paille, à l’auberge L’ange au gantelet noir roule sous les sapins Une rose a tremblé, plus frileuse qu’un cierge La neige lacérait le ciel ultramontain. Édifice du temps un enfant vous renverse Une rose, une lampe, une larme au matin. Il suffit d’un baiser qui réchauffe la neige Et notre rose à nous... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
06 avril 2011

À l’aube du printemps - Paul Bergèse

À l’aube du printemps   À l’aube du printemps, Comme un coucou malin, Dans le douillet du nid D’une grive insouciante, Entre les œufs bleutés, J’ai glissé mon poème Pour qu’il sache chanter. Et maintenant j’attends L’éclosion avec hâte Pour savoir si mes mots Sauront aussi voler.   Paul BERGÈSE
19 mars 2011

Aube - Cécile Périn

Aube   Un invisible oiseau dans l’air pur a chanté. Le ciel d’aube est d’un bleu suave et velouté.   C’est le premier oiseau qui s’éveille et qui chante. Ecoute ! Les jardins sont frémissants d’attente.   Ecoute ! Un autre nid s’éveille, un autre nid, Et c’est un pépiement éperdu qui jaillit.   Qui chante le premier ? Nul ne le sait. C’est l’aurore. Comme un abricot mûr le ciel pâli se dore.   Qui chante le premier ? Qu’importe ? On a chanté. Et c’est un beau matin de l’immortel été.   ... [Lire la suite]
08 mars 2011

Jeunes filles - Harlette Gregh

Jeunes filles   Leurs mains ont très souvent le geste de se prendre, Et les doigts enlacés, elles s'en vont ainsi, Et l'ombre du jardin unit leur groupe tendre Aux formes des buissons entremêlés aussi.   Le front touche le front et l'épaule l'épaule ; Entre elles passe un nom, deux noms entre elles deux ; Et, dans le vent subtil et tiède qui les frôle Palpitent mollement des songes amoureux.   Elles vont, sans savoir rien d'autre que leur rêve A l'horizon doré du bonheur ingénu ; Et leur marche parfois... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,