20 octobre 2012

À George Sand (III) - Alfred de Musset

À George Sand (III)   Puisque votre moulin tourne avec tous les vents, Allez, braves humains, où le vent vous entraîne ; Jouez, en bons bouffons, la comédie humaine ; Je vous ai trop connus pour être de vos gens.   Ne croyez pourtant pas qu'en quittant votre scène, Je garde contre vous ni colère ni haine, Vous qui m'avez fait vieux peut-être avant le temps ; Peu d'entre vous sont bons, moins encor sont méchants.   Et nous, vivons à l'ombre, ô ma belle maîtresse ! Faisons-nous des amours qui n'aient pas de... [Lire la suite]

21 septembre 2012

Marie, vous avez la joue aussi vermeille - Pierre de Ronsard

Marie, vous avez la joue aussi vermeille   Marie, vous avez la joue aussi vermeille Qu'une rose de mai, vous avez les cheveux De couleur de châtaigne, entrefrisés de nœuds, Gentement tortillés tout autour de l'oreille.   Quand vous étiez petite, une mignarde abeille Dans vos lèvres forma son doux miel savoureux, Amour laissa ses traits dans vos yeux rigoureux, Pithon vous fit la voix à nulle autre pareille.   Vous avez les tétins comme deux monts de lait, Qui pommellent ainsi qu'au printemps nouvelet ... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
02 mai 2012

Francine a si bonne grace - Jean-Antoine de Baïf

Francine a si bonne grace   Francine a si bonne grace, Elle a si belle la face, Elle a les sourcis tant beaux, Et dessous, deux beaux flambeaux, De qui la clarté seréne Tout heur ou m'oste ou m'améne. La belle n'a rien de fiel, Elle est tout sucre et tout miel, Et l'aleine qu'elle tire Rien que parfuns ne respire. Son baiser delicieux C'est un vray nectar des dieux : Elle est tant propre et tant nette, Elle est en tout si parfette, Elle devise tant bien, Elle ne se coupe en rien. Ce n'est qu'amours et blandices,... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
12 mars 2012

Aux amis inconnus - Sully Prudhomme

Aux amis inconnus   Ces vers, je les dédie aux amis inconnus, A vous, les étrangers en qui je sens des proches, Rivaux de ceux que j'aime et qui m'aiment le plus, Frères envers qui seuls mon cœur est sans reproches Et dont les cœurs au mien sont librement venus.   Comme on voit les ramiers sevrés de leurs volières Rapporter sans faillir, par les cieux infinis, Un cher message aux mains qui leur sont familières, Nos poèmes parfois nous reviennent bénis, Chauds d'un accueil lointain d'âmes hospitalières.   ... [Lire la suite]
28 novembre 2011

Stances amoureuses de la Reine de Navarre sur ses amours avec Champvallon - Marguerite de Valois [II]

Stances amoureuses de la Reine de Navarre sur ses amours avec Champvallon (extraits)   […] Le faix de mes travaux élève ma constance, Le coup de mes malheurs endurcit ma souffrance, Le vent de ma fortune attise mes désirs. Toi, pour qui je pâtis, sujet de mon attente, Âme de mon amour, sois constante et contente Et, joyeuse, jouis de mes tristes plaisirs.   Nos deux corps sont en toi, je ne sers plus que d’ombre ; Nos amis sont à toi, je ne sers que de nombre. Las ! puisque tu es tout et que je ne suis... [Lire la suite]
27 novembre 2011

Stances amoureuses de la Reine de Navarre sur ses amours avec Champvallon - Marguerite de Valois

Stances amoureuses de la Reine de Navarre sur ses amours avec Champvallon (extraits)   […] Cachez-la, serrez-la, tenez-la bien contrainte ; L’attache de nos cœurs d’une amoureuse étreinte Nous couple beaucoup plus qu’on ne nous a disjoints ; Nos corps sont désunis, nos âmes enlassées, Nos corps sont désunis, nos âmes enlacées, Nous sommes éloignés et ne le sommes point.   […] Bandez-vous contre moi, que tout me soit contraire ; Tous vos efforts sont vains, eh ! que pouvez-vous faire ? Je... [Lire la suite]

16 novembre 2011

Feuille d'automne - Charlotte Serre

Feuille d'automne   Feuille d'automne Bijou vermeil Qui tourbillonne Dans le soleil, Flambe l'automne Pourpres et ors Qui vermillonnent Tel un trésor.   Feuille dansante Dans le vent fou Qui, frissonnante Tombe à genoux En la supplique Des feux mourants, Mélancoliques Dans leurs tourments.   Sème l'automne Sur les étangs Combien s'étonne Le cygne blanc Qui, sous les aunes S'en va glissant. L'air monotone Va s'imprégnant.   Dans les vallées Au cœur saignant Taches rouillées Feuilles... [Lire la suite]
04 juillet 2011

Du mal d'amours soiez vous tourmentez - Christine de Pisan

Du mal d'amours soiez vous tourmentez    Du mal d'amours soiez vous tourmentez, Vous qui parlez sus les vrais amoureux ! De les blasmer je dis que vous mentez, D'eulx diffamer, ne mesdire sur eulx, Car bonne gent sont et beneüreux D'avoir empris si gracieuse vie ; Mais vous parlez comme gent pleins d'envie.   Car il n'est nul si villain, n'en doubtez, S'il a gousté des doulz biens savoreux Qu'Amours depart a ceulx qu'il a domtez, Que tout gentil, poissant et vigoreux Il n'en deviegne et de biens... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
07 juin 2011

Pendant que - Gilles Vigneault

Pendant que   Pendant que les bateaux Font l'amour et la guerre Avec l'eau qui les broie Pendant que les ruisseaux Dans les secrets des bois Deviennent des rivières   Moi, moi, je t'aime Moi, moi, je t'aime   Pendant que le soleil Plus haut que les nuages Fait ses nuits et ses jours Pendant que ses pareils Continuent des voyages Chargés de leurs amours   Moi, moi, je t'aime Moi, moi, je t'aime   Pendant que les grands vents Imaginent des ailes Aux coins secrets de l'air Pendant qu'un... [Lire la suite]
25 mai 2011

Divagation - Muze15

Furia des sensMéli-mélo d'amours entortillésImpertinence Merci à Mylène pour la photo
Posté par muze15 à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,