29 juin 2013

Citation à penser

Amoureux goûtent les lèvres sur l'arbre du sourire.Charles de LEUSSE
Posté par muze15 à 05:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 juin 2012

Éphéméride - Muze15

    04 Juin 1666 La seizième pièce de Molière est représentée pour la première fois au théâtre du Palais-Royal à Paris. "Le Misanthrope ou l’atrabilaire amoureux", l'une des meilleures comédies de Molière, n'a que peu de succès. L'auteur interprète lui-même le rôle d'Alceste qui, avec sa franchise brutale et son mépris des conventions, représente le véritable homme libre dans une société hypocrite. Grâce à ses multiples facettes, Alceste se prête à de nombreuses interprétations : naïf au temps de Molière, il s'est... [Lire la suite]
23 mars 2012

Autour de ma maison - Émile Verhaeren [II]

Autour de ma maison   Mais voici l'ombre et le soleil sur le jardin Et des guêpes vibrant là-bas, dans la lumière ; Voici les longs et clairs et sinueux chemins Bordés de lourds pavots et de roses trémières ; Aujourd'hui même, à l'heure où l'été blond s'épand Sur les gazons lustrés et les collines fauves, Chaque pétale est comme une paupière mauve Que la clarté pénètre et réchauffe en tremblant. Les moins fiers des pistils, les plus humbles des feuilles Sont d'un dessin si pur, si ferme et si nerveux Qu'en eux Tout... [Lire la suite]
18 mars 2012

Citation à penser

Tomber amoureux, c'est l'embrasement simultané de deux esprits occupés à conquérir leur autonomie, à prendre leur essor. L'impression ressentie est celle d'une formidable explosion intérieure.Lawrence DURRELL
23 janvier 2012

Absence, Absence, Absence, ô cruelle divorce - Christofle de Beaujeu

Absence, Absence, Absence, ô cruelle divorce   Absence, Absence, Absence, ô cruelle divorce, Pitié des affligés, maison d'obscurité, Qui ruine tout le monde, et dont l'autorité Fait de nouveaux enfers, connaissant bien sa force,   Pourquoi, hélas pourquoi, ô misérable amorce, De mes soudainetés, as-tu précipité Mon cœur sur tous les cœurs, amoureux éventé, Indomptable et lointain, et qui n'a que l'écorce ?   Las ! au moins si j'avais pour augure l'étoile, La Déesse suante avecques ce gris voile, Tout... [Lire la suite]
10 janvier 2012

Citation à penser

Être amoureux est un état, aimer un acte.Denis de ROUGEMONT[L'Amour et l'Occident]
Posté par muze15 à 05:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

04 janvier 2012

Je fumais tout en mon fort soupirer - Pontus de Tyard

Je fumais tout en mon fort soupirer   Je fumais tout en mon fort soupirer, Si chaudement, que le froid de son cœur Se distilla ; et l'ardente vigueur Lui fit d'Amour un soupir respirer.   Mes yeux aussi, coutumiers d'attirer A leurs ruisseaux tant de triste liqueur, Amollissaient toute dure rigueur, Dont me soulait ma dame martyrer.   Quand comme émue au soin de mon souci, Me bienheurant de piteuse merci, Merci, fin seule à mes dolents ennuis,   " Ami, dit-elle en visage amoureux, Je mettrai fin à... [Lire la suite]
19 décembre 2011

Zoziaux - Geo Norge

Zoziaux   Amez bin li tortorelle, Ce sont di zoziaux Qui rocoulent por l’orelle Di ronrons si biaux.   Tout zoulis de la purnelle, Ce sont di zoziaux Amoreux du bec, de l’aile, Du flanc, du mousiau.   Rouketou, rouketoukou Tourtourou torelle Amez bin li roucoulou De la tortorelle.   On dirou quand on l’ascoute Au soleil d’aoûte Que le bonhor, que l’amor Vont dorer tozor.   Geo NORGE (1898-1990)
Posté par muze15 à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
12 décembre 2011

Fleur d'enfance - Marceline Desbordes-Valmore

Fleur d'enfance   L'haleine d'une fleur sauvage, En passant tout près de mon cœur, Vient de m'emporter au rivage, Où naguère aussi j'étais fleur : Comme au fond d'un prisme où tout change, Où tout se relève à mes yeux, Je vois un enfant aux yeux d'ange : C'était mon petit amoureux !   Parfum de sa neuvième année, Je respire encor ton pouvoir ; Fleur à mon enfance donnée, Je t'aime ! comme son miroir. Nos jours ont séparé leur trame, Mais tu me rappelles ses yeux ; J'y regardais flotter mon âme : C'était mon... [Lire la suite]
23 juin 2011

Été - Stuart Merrill

Été   Le clair soleil d’avril ruisselle au long des bois. Sous les blancs cerisiers et sous les lilas roses C’est l’heure de courir au rire des hautbois.   Vos lèvres et vos seins, ô les vierges moroses, Vont éclore aux baisers zézayants du zéphyr Comme aux rosiers en fleur les corolles des roses.   Déjà par les sentiers où s’étouffe un soupir, Au profond des taillis où l’eau pure murmure, Dans le soir où l’on sent le sommeil s’assoupir,   Les couples d’amoureux dont la jeunesse mûre Tressaille de... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,