10 avril 2013

Adieu à l'enfance - Ondine Valmore

Adieu à l'enfance   Adieu mes jours enfants, paradis éphémère ! Fleur que brûle déjà le regard du soleil, Source dormeuse où rit une douce chimère, Adieu ! L'aurore fuit. C'est l'instant du réveil !   J'ai cherché vainement à retenir tes ailes Sur mon cœur qui battait, disant : " Voici le jour ! " J'ai cherché vainement parmi mes jeux fidèles A prolonger mon sort dans ton calme séjour ;   L'heure est sonnée, adieu mon printemps, fleur sauvage ; Demain tant de bonheur sera le souvenir. Adieu ! Voici l'été ;... [Lire la suite]

05 juillet 2012

Les communiantes - Émile Nelligan

Les communiantes   Calmes, elles s'en vont, défilant aux allées De la chapelle en fleurs, et je les suis des yeux, Religieusement joignant mes doigts pieux, Plein de l'ardent regret des ferveurs en allées.   Voici qu'elles se sont toutes agenouillées Au mystique repas qui leur descend des cieux, Devant l'autel piqué de flamboiements joyeux Et d'une floraison de fleurs immaculées.   Leur séraphique ardeur fut si lente à finir Que tout à l'heure encore, à les voir revenir De l'agape céleste au divin... [Lire la suite]
07 février 2012

Si j'avais comme vous, mignardes colombelles - Jean de Sponde

Si j'avais comme vous, mignardes colombelles   Si j'avais comme vous, mignardes colombelles, Des plumages si beaux sur mon corps attachés, On aurait beau tenir mes esprits empêchés De l'indomptable fer de cent chaînes nouvelles,   Sur les ailes du vent je guiderais mes ailes, J'irais jusqu'au séjour où mes biens sont cachés, Ainsi, voyant de moi ces ennuis arrachés, Je ne sentirais plus ces absences cruelles.   Colombelles, hélas ! que j'ai bien souhaité Que mon corps vous semblât autant d'agilité, Que mon... [Lire la suite]
04 novembre 2011

À vol d'oiseau - Michel Luneau

À vol d'oiseau   Où va-t-il, l'oiseau sur la mer ? Il  vole, il vole... A-t-il au moins une boussole ?   Si un coup de vent Lui rabat les ailes, Il tombera dans l'eau Et ne sait pas nager.   Et que va-t-il manger ? Et si ses forces l'abandonnent, Qui le secourra ? Personne.   Pourvu qu'il aperçoive à temps Une petite crique ! C'est tellement loin, l'Amérique...   Michel LUNEAU
Posté par muze15 à 07:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
21 octobre 2011

Les feuilles mortes - Rémy de Gourmont

Les feuilles mortes Simone, allons au bois, les feuilles sont tombées,Elles recouvrent la mousse, les pierres et les sentiers.Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ? Elles ont les couleurs si douces, des tons si graves,Elles sont sur la terre si frêles épaves !Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ? Elles ont l'air si dolent à l'heure du crépuscule,Elles crient si tendrement, quand le vent les bouscule !Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ? Quand le pied les écrase... [Lire la suite]
14 avril 2011

Printemps - Francis Carco

Printemps   C'est dans le ciel clair Un sifflement d'ailes, Les roses nouvelles Frissonnent à l'air Bourdonnant d'abeilles.   Le soleil léger Caresse les feuilles. Ah ! que tu le veuilles Ou non, va, chargé, Du fruit de tes veilles.   Mais sois ingénu Comme cette brise Qui souffle et te grise D'un philtre inconnu !   Francis CARCO [La Bohème et mon cœur – 1913, Éditions Albin Michel]
Posté par muze15 à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

12 avril 2011

Le papillon - Robert Calmels

Le papillon   Le papillon qui s’éveille Et sort de sa chrysalide Aux rayons qui l’ensoleille Chauffe ses ailes humides.   En les déployant ses ailes Brillent de teintes variées Qui au soleil étincèlent En ocelles colorées.   Puis insouciant il volète Visitant chaque corolle Pour y butiner des miettes De pollen dont il raffole.   Il inspecte ainsi la flore Arrive en valses légères Au buddleia(1) qu’il adore Pour ses senteurs printanières.   En voltigeant il explore Chaque espèce... [Lire la suite]
17 mars 2011

Le Voyageur - Jean Kobs

Le Voyageur   Tu savais que mon cœur aurait soif de beauté Et semas sur mes pas tes splendeurs naturelles ; Aussi bien chaque fois, en me penchant sur elles, N’ai-je point entendu l’infini chuchoter.   Je vous vis sur les eaux, étoiles, clignoter ; Ô roses du jardin, comme vous étiez belles ; Sur ces rives j’avais, ô mouettes, vos ailes ; Vagues, parfums, sur vous ma peine a su flotter !   Mais de tous les pays, un seul sans fin m’enivre ; Ont-ils saisi le chant de la douceur de vivre Ceux qui n’ont pas... [Lire la suite]
27 janvier 2011

Ode à un rossignol - John Keats [I]

@font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } Ode à un rossignol Mon cœur souffre et la douleur engourdit Mes sens, comme si j’avais bu d’un trait La ciguë ou quelque liquide opiacé Et coulé, en un instant, au fond du Léthé : Ce n’est pas que j’envie ton heureux sort, Mais plutôt que je ... [Lire la suite]
09 septembre 2010

Citation à penser

Il n'est rien de plus sacréDans cette vie qui est la nôtreQue de reconnaître un amour naissant,Au premier battement de ses ailes de soie.Henry LONGFELLOW(1807-1882)
Posté par muze15 à 06:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,