02 avril 2013

Solitude - Marceline Desbordes-Valmore

Solitude   Abîme à franchir seule, où personne, oh ! Personne Ne touchera ma main froide à tous après toi : Seulement à ma porte, où quelquefois Dieu sonne, Le pauvre verra, lui, que je suis encor moi,   Si je vis ! Puis, un soir, ton essor plus paisible S'abattra sur mon cœur immobile, brisé Par toi ; mais tiède encor d'avoir été sensible Et vainement désabusé !   Marceline DESBORDES-VALMORE(1786-1859)[Pauvres fleurs -1839]

02 avril 2013

Citation à penser

Les mots sont des planches jetées sur un abîme, avec lesquels on traverse l'espace d'une pensée, et qui souffrent le passage et non point la station.Paul VALÉRY
Posté par muze15 à 05:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
10 juillet 2012

La rose de l'infante - Victor Hugo [IV]

La rose de l'infante   Telle est la vision qui, dans l’heure où nous sommes, Emplit le froid cerveau de ce maître des hommes,   Et qui fait qu’il ne peut rien voir autour de lui. L’armada, formidable et flottant point d’appui Du levier dont il va soulever tout un monde, Traverse en ce moment l’obscurité de l’onde ; Le roi dans son esprit la suit des yeux, vainqueur, Et son tragique ennui n’a plus d’autre lueur.   Philippe Deux était une chose terrible. Iblis dans le Koran et Caïn dans la Bible Sont à peine... [Lire la suite]
01 juillet 2012

Le positivisme - Louise Ackermann

Le positivisme   Il s'ouvre par-delà toute science humaine Un vide dont la Foi fut prompte à s'emparer. De cet abîme obscur elle a fait son domaine ; En s'y précipitant elle a cru l'éclairer. Eh bien ! nous t'expulsons de tes divins royaumes, Dominatrice ardente, et l'instant est venu Tu ne vas plus savoir où loger tes fantômes ; Nous fermons l'Inconnu.   Mais ton triomphateur expiera ta défaite. L'homme déjà se trouble, et, vainqueur éperdu, Il se sent ruiné par sa propre conquête En te dépossédant nous avons... [Lire la suite]
27 mars 2012

Citation à penser

Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même. Si tu regardes longtemps dans l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi.Friedrich NIETZSCHE[Par-delà le bien et le mal]
30 septembre 2011

Le cimetière marin - Paul Valéry [I]

Le cimetière marin   Ce toit tranquille, où marchent des colombes, Entre les pins palpite, entre les tombes ; Midi le juste y compose de feux La mer, la mer, toujours recommencée Ô récompense après une pensée Qu'un long regard sur le calme des dieux !   Quel pur travail de fins éclairs consume Maint diamant d'imperceptible écume, Et quelle paix semble se concevoir ! Quand sur l'abîme un soleil se repose, Ouvrages purs d'une éternelle cause, Le temps scintille et le songe est savoir.   Stable trésor,... [Lire la suite]

29 septembre 2011

L'île - Marie Noël

L'île   Solitude au vent, ô sans pays, mon Île, Que les barques de loin entourent d’élans Et d’appels, sous l’essor gris des goélands, Mon Île, mon lieu sans port, ni quai, ni ville,   Mon Île où s’élance en secret la montagne La plus haute que Dieu heurte du talon Et repousse… Ô Seule entre les aquilons Qui n’a que la mer farouche pour compagne.   Temps où se plaint l’air en éternels préludes, Mon Île où l’Amour me héla sur le bord D’un chemin de cieux qui descendait à mort, Espace où les vols se... [Lire la suite]
19 novembre 2010

Les étoiles - Alphonse de Lamartine [3]

@font-face {   font-family: "Cambria"; }@font-face {   font-family: "Comic Sans MS"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; } Les étoiles Cependant la nuit marche, et sur l'abîme immense Tous ces mondes flottants gravitent en silence, Et nous-même, avec eux emportés dans leur cours Vers un port inconnu nous avançons toujours ! Souvent, pendant la nuit, au souffle du... [Lire la suite]
30 juin 2010

Nocturne parisien - Paul Verlaine [5]

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Times New Roman"; panose-1:0 2 2 6 3 5 4 5 2 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Comic Sans MS"; panose-1:0 3 15 7 2 3 3 2 2 2; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:50331648 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal,... [Lire la suite]
08 mars 2009

Citation à penser

L'amour, croyait-elle, devait arriver tout à coup, avec de grands éclats et de fulgurations, ouragan des cieux qui tombe sur la vie, la bouleverse, arrache les volontés comme des feuilles et emporte à l'abîme le cœur entier.Gustave FLAUBERT