25 septembre 2013

La laide - Sully Prudhomme

La laide   Femmes, vous blasphémez l’amour, quand d’aventure Un seul rebelle insulte à votre royauté. Ah ! C’est un pire affront qu’en silence elle endure, La jeune fille à qui la marâtre nature A dénié sa gloire et son droit : la beauté !   L’amour ne luit jamais dans l’œil qui la regarde ; Elle pourrait quitter sa mère sans périls. La laide ! On ne la voit jamais que par mégarde ; Même contre un désir sa disgrâce la garde, Pourquoi les jeunes gens l’accompagneraient-ils ?   Les jeunes gens sont fats,... [Lire la suite]

06 avril 2013

Divagation - Muze15

Io belle des champsDe ton regard langoureuxUn coquin clin d'œil
Posté par muze15 à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
17 février 2013

Citation à penser

D'un œil, observer le monde extérieur, de l'autre regarder au fond de soi-même.Amedeo MODIGLIANI
Posté par muze15 à 05:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
23 octobre 2012

Citation à penser

Être avec ma vie comme devant un amour à vivre à l'exclusion de tout autre […]Gaétan PICON[L'Œil double]
Posté par muze15 à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
31 août 2012

Un dahlia - Paul Verlaine

Un dahlia   Courtisane au sein dur, à l'œil opaque et brun S'ouvrant avec lenteur comme celui d'un bœuf, Ton grand torse reluit ainsi qu'un marbre neuf.   Fleur grasse et riche, autour de toi ne flotte aucun Arôme, et la beauté sereine de ton corps Déroule, mate, ses impeccables accords.   Tu ne sens même pas la chair, ce goût qu'au moins Exhalent celles-là qui vont fanant les foins, Et tu trônes, Idole insensible à l'encens.   - Ainsi le Dahlia, roi vêtu de splendeur, Elève sans orgueil sa tête sans... [Lire la suite]
27 juin 2012

Quand vous considérez en cette claire glace - Béroalde de Verville

Quand vous considérez en cette claire glace   Quand vous considérez en cette claire glace De vos perfections les belles raretés, Non, vous n'y voyez point cette parfaite grâce Que tout œil reconnaît aux traits de vos beautés.   De quoi vous peut servir de savoir être belle ? C'est cela que sans plus vous montre le miroir, Mais dans le cœur amant qui vous est tout fidèle Vous verrez vos beautés pour savoir leur pouvoir.   Votre œil beau roi des yeux ne se devrait pas plaire Au rapport des miroirs bien... [Lire la suite]

17 mai 2012

La mort de Penthée - Charles-Marie Leconte de Lisle

La mort de Penthée   Agavé, dont la joue est rose, Antonoé Avec la belle Inô, ceintes de verts acanthes, Menaient trois chœurs dansants d'ascétiques Bacchantes Sur l'âpre Kythairôn aux Mystères voué. Elles allaient, cueillant les bourgeons des vieux chênes, L'asphodèle, et le lierre aux ceps noirs enroulé, Et bâtissaient, unis par ces légères chaînes, Neuf autels pour Bakkhos et trois pour Sémélé. Puis elles y plaçaient, selon l'ordre et le rite, Le Grain générateur et le mystique Van, Du Dieu qu'elles aimaient la... [Lire la suite]
26 avril 2012

Pan - José-Maria de Heredia

Pan   A travers les halliers, par les chemins secrets Qui se perdent au fond des vertes avenues, Le Chèvre-pied, divin chasseur de Nymphes nues, Se glisse, l'œil ardent, sous les hautes forêts.   Il est doux d'écouter les soupirs, les bruits frais Qui montent à midi des sources inconnues Quant le Soleil, vainqueur étincelant des nues, Dans la mouvante nuit darde l'or de ses traits.   Une Nymphe s'égare et s'arrête. Elle écoute Les larmes du matin qui pleuvent goutte à goutte Sur la mousse. L'ivresse emplit... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
11 mars 2012

Ha ! cœur que j'aimais tant, et qui m'as tant aimée - Christofle de Beaujeu

Ha ! cœur que j'aimais tant, et qui m'as tant aimée   Ha ! cœur que j'aimais tant, et qui m'as tant aimée, Tu mérites mon cœur, un si riche cercueil : Mais pour montrer que moi digne d'un si grand deuil Dois mourir, çà mourons d'une mort animée !   Je ne veux de tourments avoir l'âme pâmée, Ni noyer mon courage aux larmes de mon œil Mais me venger de tout, et plaire à mon œil, M'étant contre la mort moi-même désarmée.   Je ne puis plus heureuse arriver à ces bords Que d'y accompagner la Princesse des morts,... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
09 mars 2012

Cependant que l'honnêteté - Philippe Desportes

Cependant que l'honnêteté   Cependant que l'honnêteté Retenait ta jeune beauté Empreinte au plus vif de mon âme, Quand je sentais brûler mon cœur, Je me plaisais en ma langueur, Et nommais heureuse ma flamme.   Les filets de tes blonds cheveux, Primes, frisés, retors en nœuds, De cent mille façons nouvelles Serraient tellement mes esprits Que jamais je n'eusse entrepris De rompre des chaînes si belles !   Ton œil qui les dieux émouvait Contraignant tout ce qui vivait Sous l'amoureuse obéissance, Et... [Lire la suite]