21 juillet 2012

Bouquet - Robert Desnos

Bouquet   Trois pensées trois coquelicots trois soucis Trois soucis trois roses trois œillets Les trois roses pour mon amie Les trois œillets pour mon ami Les trois coquelicots pour la petite fille si triste Les trois pensées pour mon ami Les trois soucis pour moi.   Robert DESNOS [Poésies pour Youki – 1930]
Posté par muze15 à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

20 juillet 2012

Au jardin - Jules Renard

Au jardin   LA BICHE. - Fac et spera. LA PIOCHE. - Moi aussi. LES FLEURS. - Fera-t-il soleil aujourd'hui ? LE TOURNESOL. - Oui, si je veux. L'ARROSOIR. - Pardon, si je veux, il pleuvra, j'ôte ma pomme, à torrents. LE ROSIER. - Oh ! quel vent ! LE TUTEUR. - Je suis là. et , si LA FRAMBOISE. - Pourquoi les roses ont-elles des épines ? Ça ne se mange pas, une rose. LA CARPE DU VIVIER. - Bien dit ! C'est parce qu'on me mange que je pique, moi, avec mes arêtes LE CHARDON. - Oui, mais trop tard. LA ROSE. - Me trouves-tu... [Lire la suite]
19 juillet 2012

Le verger - Anna de Noailles [II]

Le verger   Un goût d'éclosion et de choses juteuses Montera de la courge humide et du melon, Midi fera flamber l'herbe silencieuse, Le jour sera tranquille, inépuisable et long.   Et la maison, avec sa toiture d'ardoises, Laissant sa porte sombre et ses volets ouverts, Respirera l'odeur des coings et des framboises Éparse lourdement autour des buissons verts ;   Mon cœur, indifférent et doux, aura la pente Du feuillage flexible et plat des haricots Sur qui l'eau de la nuit se dépose et serpente Et coule... [Lire la suite]
18 juillet 2012

Le verger - Anna de Noailles [I]

Le verger   Dans le jardin, sucré d'œillets et d'aromates, Lorsque l'aube a mouillé le serpolet touffu, Et que les lourds frelons, suspendus aux tomates, Chancellent, de rosée et de sève pourvus,   Je viendrai, sous l'azur et la brume flottante, Ivre du temps vivace et du jour retrouvé, Mon cœur se dressera comme le coq qui chante Insatiablement vers le soleil levé.   L'air chaud sera laiteux sur toute la verdure, Sur l'effort généreux et prudent des semis, Sur la salade vive et le buis des bordures, Sur... [Lire la suite]
Posté par muze15 à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
17 juillet 2012

Matin d'été - Clod' Aria

Matin d'été   J'arrache  l'herbe Qu'on dit mauvaise Je ramasse les escargots Que j'envoie par avion Dans l'herbe haute. Je déplace un pied De Monnaie du Pape Je coupe les roses fanées Et la branche de giroflée Qui dépasse. J'en sème la graine Que le vent sèmerait mieux que moi. Je pense Que le soleil chauffe Comme il chauffait dans mon enfance. Je regarde le ciel : Il ne pleuvra pas aujourd'hui. Je tire l'eau du puits Pour arroser ce soir Avec de l'eau tiédie Comme faisait ma tante, Ma tante Qui... [Lire la suite]
16 juillet 2012

Les deux jardiniers - Jean-Pierre Claris de Florian

Les deux jardiniers   Deux frères jardiniers avaient par héritage Un jardin dont chacun cultivait la moitié ; Liés d'une étroite amitié, Ensemble ils faisaient leur ménage. L'un d'eux, appelé Jean, bel esprit, beau parleur, Se croyait un très grand docteur ; Et Monsieur Jean passait sa vie A lire l'almanach, à regarder le temps Et la girouette et les vents. Bientôt, donnant l'essor à son rare génie, Il voulut découvrir comment d'un pois tout seul Des milliers de pois peuvent sortir si vite ; Pourquoi la graine du... [Lire la suite]

15 juillet 2012

Si d'autres fleurs décorent la maison - Émile Verhaeren

Si d'autres fleurs décorent la maison   Si d'autres fleurs décorent la maison Et la splendeur du paysage, Les étangs purs luisent toujours dans le gazon, Avec les grands yeux d'eau de leur mouvant visage.   Dites de quels lointains profonds et inconnus Tant de nouveaux oiseaux sont-ils venus, Avec du soleil sur leurs ailes ?   Juillet a remplacé Avril dans le jardin Et les tons bleus par les grands tons incarnadins, L'espace est chaud et le vent frêle ; Mille insectes brillent dans l'air, joyeusement, Et... [Lire la suite]
14 juillet 2012

La rose de l'infante - Victor Hugo [VIII]

La rose de l'infante   Cependant, sur le bord du bassin, en silence, L’infante tient toujours sa rose gravement, Et, doux ange aux yeux bleus, la baise par moment. Soudain un souffle d’air, une de ces haleines Que le soir frémissant jette à travers les plaines, Tumultueux zéphyr effleurant l’horizon, Trouble l’eau, fait frémir les joncs, met un frisson Dans les lointains massifs de myrte et d’asphodèle, Vient jusqu’au bel enfant tranquille, et, d’un coup d’aile, Rapide, et secouant même l’arbre voisin, Effeuille... [Lire la suite]
13 juillet 2012

La rose de l'infante - Victor Hugo [VII]

La rose de l'infante   Ô rictus du vampire assouvissant sa faim ! Cette pâle Angleterre, il la tient donc enfin ! Qui pourrait la sauver ? Le feu va prendre aux poudres. Philippe dans sa droite a la gerbe des foudres ; Qui pourrait délier ce faisceau dans son poing ? N’est-il pas le seigneur qu’on ne contredit point ? N’est-il pas l’héritier de César ? le Philippe Dont l’ombre immense va du Gange au Pausilippe ? Tout n’est-il pas fini quand il a dit : Je veux ! N’est-ce pas lui qui tient la victoire aux cheveux ? ... [Lire la suite]
12 juillet 2012

La rose de l'infante - Victor Hugo [VI]

La rose de l'infante   Charles fut le vautour, Philippe est le hibou.   Morne en son noir pourpoint, la toison d’or au cou, On dirait du destin la froide sentinelle ; Son immobilité commande ; sa prunelle Luit comme un soupirail de caverne ; son doigt Semble, ébauchant un geste obscur que nul ne voit, Donner un ordre à l’ombre et vaguement l’écrire. Chose inouïe ! il vient de grincer un sourire. Un sourire insondable, impénétrable, amer. C’est que la vision de son armée en mer Grandit de plus en plus dans sa... [Lire la suite]