Le poète doit être un professeur d’espérance.
Jean GIONO
[L’Eau vive]