À Trianon

 

Suivez-moi, Marquise,

Parmi les parfums et la brise,

Vers le Temple d'Amour

Qui nous sourit aux derniers rais du jour,

Suivez-moi, Bergère,

Parmi la mousse et la fougère,

 

Et les fleurs s'ouvrant sous vos pas,

Diront: " d'Amour, la mère

Est plus sévère,

Et Flore a moins d'appas ! "

Venez sous l'aubépine rose,

Moins rose que ta lèvre éclose !

 

Permettez qu'enfin je repose

Mon front tout près de votre cœur !

Votre sein bat plus vite...

En vain votre regard m'évite...

Ta main si frêle est trop petite

Pour cacher ta rougeur !

 

Venez donc, Marquise !

Goûtons ensemble l'heure exquise

Car l'Amour vous a conquise

Et c'est la fin du jour !

 

Augusta HOLMÈS

(1847-1903)