La providence à l'homme

 

Quoi ! le fils du néant a maudit l'existence !

Quoi ! tu peux m'accuser de mes propres bienfaits !

Tu peux fermer tes yeux à la magnificence

Des dons que je t'ai faits !

 

Tu n'étais pas encor, créature insensée,

Déjà de ton bonheur j'enfantais le dessein ;

Déjà, comme son fruit, l'éternelle pensée

Te portait dans son sein.

 

Oui, ton être futur vivait dans ma mémoire ;

Je préparais les temps selon ma volonté.

Enfin ce jour parut; je dis : Nais pour ma gloire

Et ta félicité !

 

[…]

 

Alphonse de LAMARTINE