Deux étions et n'avions qu'un cœur.
François VILLON